Focus sur Z Nation, l’autre série zombie

Avec le succès fulgurant de la série zombie « The Walking Dead » depuis maintenant 5 saisons, ce n’était qu’une question de temps pour qu’une autre essaye de se faire une place sous les projecteurs… C’est ainsi qu’en 2014 débarque la nouvelle série « Z Nation ». Mais alors, après une première saison bercée par des critiques mitigées et l’annonce d’une 2e saison, que vaut-elle réellement ?

Z-nation

L E  P I T C H

Trois ans après qu’un virus ait ravagé les Etats-Unis, un seul homme est immunisé contre l’infection. Le futur de l’humanité dépend de lui, mais le terrible secret qu’il cache pourrait mettre en danger l’équipe chargée de le conduire jusqu’en Californie, dans un laboratoire susceptible de développer un vaccin. Le chemin sera long et semé d’embûches.

Alors dans cette série il y a du mauvais…

La réalisation n’est pas soignée. L’image n’est pas très belle, les effets-spéciaux et les maquillages parfois très approximatifs. En même temps, difficile de ne pas s’en douter lorsqu’on démarre la série, et qu’on est un minimum curieux : nous sommes chez The Asylum, créateur de « Sharknado » et grand habitué des remakes non-autorisés.

Les personnages n’ont aucune profondeur. Certains sont, au mieux sympas, au pire médiocres, sans vouloir dire mauvais. Les répliques sont la plupart du temps convenues, voir bourrées de clichés, ou essayant de faire un humour noir qui n’atteint jamais ou très peu son objectif.

L’évolution des épisodes n’a parfois aucune cohérence. Certains éléments donnés dans un épisode se retrouvent contredis dans l’épisode suivant… Que ce soit au niveau des personnages principaux, des zombies, ou du fil du scénario en lui-même.

z-nation-img_0703-1940x1244

… et du pas si mal.

Les réalisateurs ne se prennent pas au sérieux. Tout comme pour « Sharknado », l’objectif n’est pas de faire dans la mise en scène ultra propre ou dans le développement d’une intrigue à nombreux rebondissements inattendus. Le côté « intellectuel » de la survie n’y est clairement pas, parce que ce n’est tout simplement pas un objectif.

Le principal but : dégommer du zombies. « Z Nation » n’est pas là pour faire dans la dentelle, et les personnages nous le font bien comprendre. Toujours à la recherche de la plus grosse arme qui fera le plus de dégâts, ils n’y vont pas de mains mortes. Le ton est donné ; c’est à celui qui fera le plus de « victimes » et qui y prendra le plus de plaisir qui gagnera la partie.

ZNation-1000x500

E N  R É S U M É

« Z Nation » s’apparente clairement à une série Z, bourrée de clichés et de jeux d’acteurs, soit surfaits, soit inexistants. Il faut bien sûr prendre le nom de la série pour son double sens et son second degré. C’est cheap, oui, c’est souvent de mauvais goût, oui, et c’est parfois complètement invraisemblable/lourd, oui. Mais c’est voulu. Cette série n’est pas à aborder de la même façon que « The Walking Dead », et la cible du studio n’est d’ailleurs clairement pas la même. Elle est un peu comme une vaste blague qui a pour objectif de mettre à mal les codes des séries de zombies déjà vues. Ceux qui ont envie de poser leur cerveau pour ne voir que des dizaines de zombies se faire dégommer et des effusions de sang gratuites, cette série peut vous intéresser.

Un commentaire

  1. J’ai rapidement décroché de Z-Nation, franchement bon je ne ne vais pas comparer l’incomparable (TWD) mais au début les zombies courts, puis ils sont au ralenti, le super tueur du départ qui se fait avoir par un bébé zombie, ça n’a ni queue ni tête cette série…

Laisser un commentaire

Add to Collection

x

You must be logged in to collect content