Fear the Walking Dead, le pré-quel presque sans zombies

FTWD-01

Madison est conseillère d’orientation dans un lycée de Los Angeles. Depuis la mort de son mari, elle élève seule ses deux enfants : Alicia, excellente élève qui découvre les premiers émois amoureux, et son grand frère Nick qui a quitté la fac et cumule les problèmes. Ils n’acceptent pas vraiment le nouveau compagnon de leur mère, Travis, professeur dans le même lycée et père divorcé d’un jeune adolescent. Autour de cette famille recomposée qui a du mal à recoller les morceaux, d’étranges comportements font leur apparition…

Arrivée à la fin de l’été l’année dernière, la petite soeur de « The Walking Dead » se voulait explicative pour nous dévoiler comment tout avait commencé ! L’origine de l’épidémie, la propagation, et la presque extinction de la population (parce que oui, on sait bien comment ça finit tout ça !)… Et d’ailleurs, tout comme son aînée avant elle, la première saison se compose de 6 épisodes. Pour prendre la température des spectateurs avant de voir pour la suite..? Actuellement, la série est officiellement renouvelée pour une 3ème saison, la seconde étant en cours de diffusion. Mais alors qu’est-ce que j’en ai pensé ? Du pas trop mal… et surtout du moins bon ; un peu mi-figue mi-cerveau quoi !

Cette série bénéficie à coup sûr de l’aura de « The Walking Dead », rassemblant maintenant des millions de fans (en plus des dollars !), ce qui ne pouvait que rameuter du monde et être très vite estampillé du tampon « Ça va marcher ! ». Sauf que. Sauf que le poisson était gros (trop gros ?), et l’attente énorme. 6 ans après le lancement de la grande soeur, difficile de se lancer dans ce genre de projet si on n’a pas les épaules pour supporter le challenge. Là où « The Walking Dead » arrive à tirer son épingle du jeu haut la main avec des maquillages superbes, une écriture réfléchie et réussie, ainsi que des cliffhangers bien placés, FTWD fait pâle copie.

fear-the-walking-dead

J’ai pourtant été agréablement surprise avec l’épisode pilote, que j’ai trouvé intéressant de par son approche, son rythme et son personnage principal, Nick (prénom célèbre dans les séries zombies !). Marginal, drogué, paumé, et accessoirement incarné par Frank Dillane, il est le premier à être réellement confronté à ce qui composera bientôt son quotidien. Malheureusement c’est bien le seul personnage qui a eu droit à mes bons points…

Mon enthousiasme des deux premiers épisodes se voit radicalement rabaissé, me laissant spectatrice d’une série qui se révèle bourrée de clichés, à l’écriture limite et aux personnages sans âme. On se retrouve au fur et à mesure plongés dans un drame familial dans lequel les zombies passent clairement au second plan ! Une succession de réactions et de comportements illogiques, des scènes prévisibles à 10 km, et rapidement incohérentes… Bref la série s’enlise rapidement dans un drame pré-apocalyptique autour d’une famille recomposée avec un personnage de la mère bizarrement semblable à celui de Rick « The Walking Dead », les mauvais choix et la poitrine en plus.

Chose toute aussi dérangeante : le fait qu’il n’y ait que très peu de zombies dans une série qui en porte pourtant le nom : ce pré-quel ne répond à aucune question ! On ne sait toujours pas d’où vient l’épidémie, si elle a été créée ou bien si c’est Mère Nature qui a décidé de décimer l’Homme de façon gore. On se retrouve donc avec une série qui remet en scène un groupe de survivants dans un monde dangereux, rien de plus. Et on peut d’ailleurs se poser une autre question : pourquoi n’y a-t-il pas de lien fait avec « The Walking Dead » ? Une brève apparition d’un des personnages, même ancien, manière de faire un lien..? Rien.

En bref, si « Fear the Walking Dead » continue sa route plutôt tranquillement ce n’est pas pour ses prouesses scénaristiques ou ses moments d’effroi ! Impossible de prévoir quelles seront les réactions face à la seconde saison, que je suis moi-même en train de regarder afin de lui laisser encore une petite chance… En tout cas, si ce qui vous attire le plus ce sont les histoires avec des zombies dedans, je ne peux que vous recommander de passer votre chemin.

Laisser un commentaire

Add to Collection

x

You must be logged in to collect content