Gérardmer 2017 : Grave est le grand gagnant !

C’est le premier long-métrage de la Française Julia Ducournau, Grave, qui remporte le Grand prix – et, au passage, celui de la Critique du dernier festival du film fantastique de Gérardmer (notre critique). Cette histoire d’une jeune fille « vegan », qui débarque dans une école vétérinaire et qui, suite à un bizutage sauvage, va prendre goût à la viande, a en effet enthousiasmé nombre de spectateurs de cette manifestation vosgienne, après avoir emballé, entre autres, ceux de Cannes ou de Toronto. On pourra découvrir ce film le 15 mars prochain dans les salles françaises.

Présidé par le comédien Jean-Paul Rouve, le jury a également salué deux des autres coups de coups de coeur du festival. Le Prix du Jury a en effet été remis ex-aequo à Under the shadow de l’Iranien Babak Anvari et On m’appelle Jeeg Robot de l’Italien Gabriele Mainetti. Le premier en a terrifié plus d’un, avec cette mère et cette fille, dans le Téhéran de la fin des années 80, confrontées à un djinn. Derrière le pur opus de genre, c’est une oeuvre ouvertement politique qui se dessine et qui ne tombe jamais dans la pamphlet à thèse. Le second est un petit bijou (déjà salué par sept David di Donatello – les César transalpins) mêlant avec humour le film de camorra et le film de super-héros, dont le dernier plan a été l’éclat de rire du festiva

Laisser un commentaire

Add to Collection

x

You must be logged in to collect content