28 Jours Plus Tard (2002)

  • Titre original: 28 Days Later...
  • Note
    9/10
    Notez ce film :
    Nul !Très mauvaisMauvaisPas terribleMoyenPas malBonTrès bienExcellentChef d'Oeuvre (6 votes, moyenne 8,67 sur 10)
    Loading...
    Un commando de la Protection Animale fait irruption dans un laboratoire top secret pour délivrer des dizaines de chimpanzés soumis à de terribles expériences. Mais aussitôt libérés, les primates, contaminés par un mystérieux virus et animés d'une rage incontrôlable, bondissent sur leurs "sauveurs" et les massacrent. 28 jours plus tard, le mal s'est répandu à une vitesse fulgurante à travers le pays, la population a été évacuée en masse et Londres n'est plus qu'une ville fantôme. Les rares rescapés se terrent pour échapper aux "Contaminés" assoiffés de violence. C'est dans ce contexte que Jim, un coursier, sort d'un profond coma...

    Dany Boyle  est arrivé dans le film d’horreur comme un cheveu dans la soupe : il vient d’une banlieue où le taux de chômage était très élevé, il décide de faire son premier film en compagnie de ses deux acolytes, John Hodge et Andrew MacDonald. Ce long métrage traitera du manque d’argent, et se nommera Bag of Money Trilogy. Le premier de cette saga est Petits meurtres entre amis, en 1994. Ensuite, on retrouve Trainspotting en 1996, qui rencontrera d’ailleurs un énorme succès commercial (70 millions de dollars), et un énorme succès chez le public, puisque présenté à Cannes. Il est d’ailleurs le deuxième plus grand succès anglais de l’histoire du cinéma britannique. Le dernier film de cette trilogie est Une vie moins ordinaire. Dans chaque film, on retrouve Ewan McGregor. Danny Boyle tourne ensuite quelques courts métrages, mais on le remarque de nouveau avec La Plage , un des films les plus ratés de l’histoire tellement son idée de base était bonne.  C’est en 2001 qu’ il réalise 28 Jours plus tard.

    28-jours-plus-tard-2002-04-g

    Je regrette de n’être pas allée au cinéma voir ce film à l’époque … parce que je suis sure que l’expérience aurait été bien différente ! Car c’est un bon film, très bon, qui dérange et qui nous hante longtemps après son visionnage. Même si le scénario n’est pas des plus originaux ( et très emprunté à Roméro ), c’est étrangement quelque chose qui ne m’a pas dérangée ( là où d’habitude, je ne suis pas avare de critique ! ). La ville de Londres n’a jamais été aussi belle que déserte, les lieux sont magnifiquement choisis ( un hôpital, une garde, Big Ben, le métro … ). Il ne s’agit pas ici de zombies mais de « contaminés » d’un virus particulièrement féroce avec les êtres humains, réduits à leurs plus bas instincts : les contanimés doivent manger pour vivre et les rescapés doivent fuir. Point.

    La vie ne vaut plus rien, l’argent est devenu inutile, l’humain ne peut compter que sur lui même pour vivre. Il s’agit du fait que pour pou­voir sur­vivre il faut ou­blier tout ce qui fait de nous des êtres hu­mains ci­vi­li­sés. Par exemple, une très belle scène dans le film illustre ce pro­pos à mer­veille. Le héros, dans un accès de fu­reur, se met à tuer tout le monde et un gros plan sur ses yeux bleus nous montre que ce ne sont pas seule­ment les in­fec­tés (sym­bo­li­sés par des yeux rouges) qui sont per­dus : la rage est au fond de cha­cun de nous.

    28_jours_plus_tard_grippe_porcine_h1n1

    Le film est incontestablement en deux parties, le début est majestueux, la seconde partie est réussi mais elle m’a un peu réçue, je m’attendais surement à autre chose. Néanmoins, le sujet est maitrisé : finalement, ce ne sont pas les infectés les plus dangereux .. D’ailleurs, le héros en devient presque un .. Filmé en vidéo, 28 jours Plus Tard a cette touche de réalisme de par la qualité de l’image, type  vidéo amateur qui nous plonge direcement dans le film, sans qu’aucun recul puisse être possible. Les décord sont fabuleux : du héros déambulant dans un Londres désert aux courses poursuites dans les escaliers d’un immeuble, on est entièrementdans le film. En ce qui concerne les acteurs, on pense immédiatement à Brendan Gleeson, touchant père de famille , isolé dans sa tour avec sa fille. Mais surtout, 28 Jours Plus Tard révèle un des plus grands espoirs du cinéma : Cillian Murphy. Son visage, ses grands yeux bleus,  le fait de le trouver tour à tout hideux et la seconde d’après très beau  ; tout cela montre qu’il règne sur le film, la caméra l’aime et ne le quitte pas.

    Un film sombre, pessimiste, noir qui montre l’ambiguité de la nature humaine, tournée vers sa survie mené par ses plus bas instincts. Ce film est réellement captivant du début à la fin ; il en fait pas peur mais on est captivés par cette ambiance et par le devenir des héros ;  il nous plonge dans un univers apocalyptique, un abominable délice.

    Aucun commentaire

    1. Un bon film sur les zombies de la catégorie zombies qui courent vites :).
      Premier opus qui porte sur l’instinct de survie ainsi que les instincts primaires qui refont surface en cas de crise grave. Le film est très immersif. On se met dés le début dans la peau de ce personnage qui se réveille dans son lit d’hopital seul et se rend compte que dehors visiblement ca a été l’enfer pendant son sommeil. On peut s’imaginer le stress de se retrouver dans un Londres devasté, complètement esseulé sans rien comprendre à la situation.
      Tout allié est un ennemi potentiel. La situation ne peut pas être pire pour notre héros.

      Film jouissif sauf la pour la fin ou on a le droit à une phase à la rambo assez drole à mon goût.
      Rien de bien méchant cependant..
      Film à voir absoluement pour tous les amateurs de survival et de zombies.

    2. Ze-Détector

      jai appreciez ce film avec beaucoup d’amis. ( la plupart flipait ^^ )

    3. bon film

    4. Très bon film, très rythmé, personnellement j’ai adoré. Un film sur les zombies vraiment très prenant que je conseille absolument.

    5. Un bon films sur les Zombies avec de bonne scène un très bon scénario avec quelques faux détails comme les zombies qui courrent vite (très vite même) et qui vont dans l’eau WTF? Et une contamination mi humaine mi animale fin bref très bon film a part sa 🙂

    6. Je viens de réaliser qu’il est sorti en 2002 ! …
      ça reste pour moi LA révélation du genre zombi jamais égalée depuis.
      Ce film en est même sain ! si si, j’ose ^^
      J’aime le revoir comme j’aime revoir un bon vieux Blade Runner, il vieillira bien, c’est sur 🙂

    Laisser un commentaire

    Add to Collection

    x

    You must be logged in to collect content