Dernier train pour Busan (2016)

  • Titre original: 부산행
  • 1 h 58 min | Horreur, Thriller, Action | 20 juillet 2016
    Note
    10/10
    Notez ce film :
    Nul !Très mauvaisMauvaisPas terribleMoyenPas malBonTrès bienExcellentChef d'Oeuvre (5 votes, moyenne 9,40 sur 10)
    Loading...
    Un virus inconnu se répand en Corée du Sud, l'état d'urgence est décrété. Les passagers du train KTX se livrent à une lutte sans merci afin de survivre jusqu'à Busan, l'unique ville où ils seront en sécurité...

    Aujourd’hui, penchons-nous sur le nouveau film de Yeon Sang-Ho, Dernier Train pour Busan. Il signe ici sa première oeuvre en live action car, oui, Yeon est un habitué de l’animation. En grand fan de George A. Romero, il décide de réaliser son propre film de mort-vivants en huis-clos dans un train. Un concept de base simpliste mais très intrigant et excitant.
    Au final, Yeon Sang-Ho parvient-il à être aussi efficace qu’en animation, arrive-t-il à transcender son huis-clos ? C’est ce que nous allons découvrir !

    Vous l’avez compris, Dernier train pour Busan est un film de zombie, alors commençons par là. Les zombies qui hantent ce train sont absolument terrifiants, un véritable cauchemar ambulant. Ils courent, ils contaminent, se transforment en moins de cinq minutes et tout cela dans un TGV étroit. Ici, pas d’effets spéciaux abusifs mais simplement un peu de maquillages et des acteurs presque contorsionnistes, ce qui les rend encore plus effrayants et réalistes. Parfois, l’effet de masse et de foule des zombies fait penser à ceux de World War Z, mais ici, bien plus réussi visuellement parlant.

    Mais est-ce vraiment ces créatures qui sont les plus à craindre dans ce film ? Si oui, l’Homme les suit de très près. En effet, ce film dénonce également l’individualisme et la lâcheté de l’être humain, un élément qui revient souvent dans ce genre de films mais rarement aussi bien dépeint. Là où Snowpiercer, le Transperceneige parvenait grossièrement à faire passer son message malgré la grande qualité du film, Dernier Train pour Busan est bien plus subtil et humain justement. Chaque parcours psychologique est intéressant à observer et l’attachement est plus fort.

    Restons justement avec les personnages et les émotions qui passent à travers ce film. C’est un véritable ascenseur émotionnel et un train de l’horreur insoutenable. On a peur, on rit, on pleure… Tout y passe et avec un dosage de chef. C’est sur ce point que ce film se démarque de la plupart de ses confrères. C’est un film terriblement vrai et lucide sur notre société. La véritable horreur est dans le discours, la morale et la finition emballée dans un génial divertissement de série B zombiesque.

    Yeon Sang-Ho n’a rien à envier à son idole, bien au contraire. Un des meilleurs film de zombies qui nous ait été donné de voir. L’Homme est au centre de tout problème mais il est aussi le centre de tout espoir. Bref, Dernier Train pour Busan est un incroyable film inventif à chaque instant qui nous emmène dans un train zombie dont il est impossible de sortir indemne ou indifférent. Nous sommes restés « sans voie ».