The Unborn : interview de David Goyer

The Unborn : interview de David Goyer

Platinum Dunes a décidemment le vent en poupe en ce moment, après les remakes de Amityville ou massacre à la tronçonneuse, c’est avec  un scénario original, The Unborn qu’ils décident de nous faire peur, dès le 11 mars prochain dans les salles obscures.

the_unborn_38

Synopsis : Dibbouk : dans la mythologie juive ou kabbalistique, un esprit malin (habituellement l’âme d’un mort), qui pénètre le corps d’une personne vivante et en prend possession.
Le dibbouk peut être exorcisé… Les âmes de certains morts sont parfois tellement corrompues que l’entrée du Ciel leur est interdite. Elles sont alors condamnées à errer entre deux mondes, en quête de nouveaux corps à habiter.
Et il arrive qu’elles en trouvent un…
Casey Beldon ne pardonne pas à sa mère de l’avoir abandonnée en bas âge. Devenue une jeune et brillante étudiante, elle pense en avoir fait son deuil lorsque des cauchemars récurrents commencent à troubler ses nuits, bientôt suivis de visions macabres de plus en plus terrifiantes. Craignant de sombrer dans la folie, Casey se tourne vers le Rabbin Sendak. Avec l’aide de ce dernier et de son petit ami Mark, elle met à jour une malédiction familiale remontant à l’époque nazie. Casey comprend qu’elle est tombée sous l’emprise d’une entité maléfique qui gagne en puissance à chaque nouvelle possession… un être de l’au-delà qui erre dans les limbes faute d’avoir vu le jour…
Son jumeau, l' »Unborn »…


C’est le réalisateur qui en parle certainement le mieux ; David S. Gayer qui a déja travaillé  sur Blade, Batman Begins mais aussi The Dark Knight. «Ces films pionniers ne sont pas de simples thrillers surnaturels, mais des drames intenses, avec un substrat réaliste. C’est ce genre d’intensité et de véracité que je souhaitais retrouver dans The Unborn… Les jumeaux ont toujours eu à mes yeux quelque chose d’effrayant. Mais quid de celui qui perd son jumeau durant la grossesse de sa mère ou au cours de l’accouchement ? Quel retentissement un tel drame a-t-il chez le survivant ?». Une fois cette idée en tête, l’histoire se construit peu à peu, faisant appel à des élements spirituels, mystérieux et historiques. «Le film est nourri de références spirituelles et religieuses. Celles-ci ont une résonance particulière dans un genre comme le film d’horreur. Elles en sont quasiment indissociables, dans la mesure où la plupart des religions sont concernées par le surnaturel, l’au-delà et les figures censées l’habiter. Ces mystères, que nous ne comprenons pas davantage qu’il y a 3000 ans, sont un filon inépuisable pour le cinéma.»

Une fois le scénario établi, les producteur restaient à trouver ; ça a été chose faite avec les associés de Platinum Dunes : Brad Fuller, Andrew Form et Michaël Bay. Et c’est jusement l’histoire qui leur a plut de prime abord, avec un script particulièrement bien écrit selon les trois acolytes. Ils ont également décidé de faire confiance à David Gayer pour tourner le film, lui qui a déja de l’expérience dans la réalisation. Concernant le casting, le choix de Odette Yutsman ( Cloverfield ) s’est fait naturellement «Odette nous a tous épatés, et, pour une fois, tout le monde était d’accord pour la considérer comme l’interprète idéale.»

the_unborn_2

On retrouve également au casting Gary Oldman en rabbin exorciste, Cam Gigandet ( Twilight ) en petit ami dévoué, Jane Alexander, Megan Good  en meilleure amie fidèle. «Je suis profondément reconnaissant à mon équipe et à mes acteurs pour les efforts qu’ils ont faits durant ce tournage. Chacun s’est dépensé sans compter pour créer des images fortes et troublantes qui resteront, je pense, dans la mémoire des spectateurs.»

the_unborn_40

D’autres images ICI


La bande annonce :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Add to Collection

x

You must be logged in to collect content