The Mist (2017)

The Mist (2017)

Contrairement au film de 2007, la série « The Mist » prend le risque de totalement réinterpréter la nouvelle de Stephen King. Ici la brume a des effets bien plus complexes que dans le film.

C’est le point fort de cette série : une nouvelle interprétation de la brume qui ouvre astucieusement le champ des possibles pour dynamiser la série. Mais malgré cette bonne idée et quelques personnages intéressants, la série peine à convaincre. On retrouve bien les thèmes centraux de la nouvelle de King mais ici ils se perdent dans un méli-mélo indigeste de problématiques humaines. On perd totalement l’ambiance crée par le huis-clos de la nouvelle ou même du film de 2007.

La série se déroule dans plusieurs lieux de la ville ce qui supprime le sentiment de piège dans la brume. Tout le récit souffre d’un cruel manque de coordination et de structure. L’innovation va parfois trop loin et se perd dans des explications pseudo moralisatrices complètement ridicules de l’apparition de cette brume. La plupart des personnages ne sont que des amas de stéréotypes sans aucun charisme. Et le rythme de la série est totalement désorganisé, certains épisodes enchaînent les actions et rebondissements alors que d’autres sont extrêmement plats.

On est donc soit perdus dans les histoires rocambolesque des personnages soit lassés et ennuyés de la mollesse du récit. On comprend mieux pourquoi la série a été annulée après seulement une petite saison, la qualité générale est franchement médiocre. Même visuellement, rien n’est transcendant, on retrouve quelques efforts notamment dans les phénomènes de la brume mais pas de quoi remonter le niveau global de la série.

Mais tout n’est pas à jeter dans cette série : les choix scénaristiques et de réalisation sont franchement discutables mais « The Mist » a le mérite d’essayer de renouveler la célèbre nouvelle de Stephen King. Trop d’adaptations se contentent de respecter le récit à la lettre, cette série se lance quant à elle dans une toute nouvelle vision bourrée de bonnes idées mais c’est malheureusement gâché à cause d’un travail bâclé et un manque évident de talent. Il vaut donc mieux ne pas s’attarder sur cette série et s’en tenir au film de 2007 malgré les efforts tentés pour réinventer le récit. The Mist (2017) mériterait un remake digne de ce nom pour offrir une nouvelle interprétation dans une série de qualité.

Par Joanny Combey

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Add to Collection

x

You must be logged in to collect content