The Purge : retour sur la saison 1

The Purge : retour sur la saison 1

À sa sortie en 2013, le film The Purge ( American Nightmare en France) a été précédé d’un sacré buzz. Imaginez la possibilité d’une histoire aussi dingue que celle d’une nuit annuelle ou tous les crimes sont autorisés, meurtres compris. Au final, le premier opus de la saga est une deception, l’idée géniale est à peine esquissée dans ce home invasion plus que banal.

Le succès est tout de même au rendez vous, ce qui a permis la mise en place de 3 suites qui ont un peu plus exploité le potentiel ( tout ce passe dans la rue) mais qui ne rendent toujours pas justice à l’ampleur du concept. Si les longs métrages peinent à se renouveller et aurait dû s’achever avec son 3eme opus ( qui conclut la saga d’une manière satisfaisante), la transposition en série télé est légitime, afin d’exploiter le concept et l’univers sur une durée superieure à un long métrage. Bonne idée sur le papier mais qu’en est il à l’écran ?

La première saison de The Purge se divise en 4 sous intrigues : d’abord, on a le personnage de Miguel, qui est à la recherche de sa soeur qui a rejoint une secte qui donne en pature ses croyants aux purgeurs. Puis l’historie de Jane, en plein remords, qui tente d’empêcher une tueuse à gages qu’elle a engagés de tuer son patron à qui elle a refusé des avances sexuelles. Ensuite, on a Jenna et Rick Betancours qui sont conviés à un gala de pro-purge afin de remporter un contrat pour étendre leurs entreprise. Et pendant ce temps, Joe, un mysterieux personnage, arpente la ville pour sauver des victimes de la Purge.

THE PURGE — « The Urge to Purge » Episode 103 — Pictured: Purger — (Photo by: Patti Perret/USA Network)

Sur l’univers de la saga, la version télévisuelle de The Purge apporte quelques iddées bienvenues, faisant de la fameuse nuit une véritable fête nationale : un carnaval de genre nouveau, un show de télé-réalité retransmis en direct sur les écrans, des rassemblements pro et anti purge où l’ambiance est décontractée. L’univers est respecté mais le traitement scénaristique empêche la série The Purge d’être entierement plaisante. En effet, la série fait usage de flashbacks pour expliquer comment nos héros en sont arrivés là où il sont. Parfois justifiés, ces retours dans le passé finissent par devenir envahissants, voire lourds sur la longueur.

La qualité des personnages est également en dent de scie. La recherche de la soeur de Miguel par ce dernier est la plus plaisante à suivre, en raison de son rythme et des multiples peripéties. Jane, la femme harcelée par son patron dégradant l’image de la femme, est une véritable caricature post #metoo. Quant au couple Betancourt, il se retrouve dans la deuxième partie de la saison dans un quasi remake du 1er film, du déjà vu, donc. Reste Joe, qui avait commencé comme étant un personnage enigmatique aux motivations floues, va finir par basculer dans le ridicule dès lors qu’il explique les raisons de sa sortie en cette nuit de purge.

Au final, The Purge saison 1 est une déception, sa structure narrative usant et abusant des flashbacks est un frein au rythme pourtant soutenu des épisodes. Quand au scénario, si il est plaisant à suivre, n’est pas parfait, la faute à des pistes inexplorées ( mais que devient le commando feministe qui protège les femmes attaquées pendant la nuit? ) et des personnages dont on se fout completement ( le triangle amoureux des Betancourt avec la fille d’un magna de la finance aurait pû être coupé au montage). Il ne reste plus qu’a esperer que la seconde saison saura rectifier le tir, saison qui, au vu des premières images, semble se dérouler entre deux purges.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Add to Collection

x

You must be logged in to collect content