Chucky 6 - La malédiction de Chucky

Chucky 6 - La malédiction de Chucky (2013)

  • Titre original: Curse of Chucky
  • 1 h 37 min | Horreur, Thriller | 4 octobre 2013
    Note
    4/10
    Notez ce film :
    Nul !Très mauvaisMauvaisPas terribleMoyenPas malBonTrès bienExcellentChef d'Oeuvre (21 votes, moyenne 6,24 sur 10)
    Loading...
    Nica une jeune femme en fauteuil roulant depuis sa naissance est contrainte de passer le weekend avec sa famille pour dire un dernier adieu a sa mère décédée. Mais pendant le weekend de l'enterrement de sa mère des gens meurent, la femme découvre que le coupable pourrait être «Chucky» l'étrange poupée quelle à reçu quelques jours plus tôt...

    La Malédiction de Chucky : un retour réussi même si diminué par les contraintes budgétaires. 

    Alors que « Jeu d’Enfant« , sorti en 1988, avait traumatisé son lot de jeunes spectateurs, les deux derniers épisodes de la saga avaient mis de côté les attributs flippants de la « poupée tueuse » pour s’orienter vers la comédie horrifique, Chucky s’entourant de toute une famille de poupées pour des aventures de plus en plus grotesques. La tendance du moment étant repassée aux ambiances sérieuses – finis les ricanements et le second-degré, l’effet Nolan ? – la franchise se voit revenir aux sources avec un nouvel épisode qui n’est finalement pas tout à fait un reboot.

    Dans cette Malédiction de Chucky, bientôt éclaircie par quelques révélations bienvenues, la poupée n’est cette fois plus le personnage principal et ses victimes reprennent un peu plus d’étoffe. L’intrigue reprend le schéma traditionnel de la famille se rendant compte au fil d’étranges accidents que quelque chose ne tourne pas rond depuis l’arrivée dans son foyer d’une poupée « Brave Gars ». Un cadeau envoyé par un inconnu dont l’identité, révélée dans le final, fera probablement très plaisir aux fans de la franchise. La famille malchanceuse a cette fois un passif un peu chargé : Nica est une jeune femme en fauteuil roulant et dont la mère vient de mourir dans un accident bizarre. Le climat se dégrade un peu plus quand débarque le reste de sa famille, composée d’une sœur autoritaire, un mari en pleine tentative d’adultère avec la jolie babysitter (mais attention, twist !) et une gamine en bas âge adoptant immédiatement Chucky.

    Avec ses quelques flash-back mettant en scène Brad Dourif (la voix de Chucky) en tueur psychopathe avant sa transformation en poupée, le film est clairement destiné aux fans de la première heure qui seront également heureux de retrouver dans la première partie les gimmicks des premiers films suggérant avec parcimonie que la poupée est vivante : déplacements mystérieux aux quatre coins de la maison, plan sur les pieds de la poupée pleine course… Une mise en scène d’abord tout en suggestion insufflant le minimum de tension nécessaire afin que certaines scènes soient un petit peu angoissantes, cela surtout quand la gamine du film tient vraiment à dormir avec cette poupée que le spectateur n’a pas encore vu s’animer. Une fois Chucky en action, son nouveau look et des effets spéciaux quasi-complètement en animatroniques sont souvent bluffants. On pourra par contre trouver que, côté effets horrifiques, l’ensemble est un peu timoré, surtout après un premier meurtre se déroulant lors d’une ellipse et un deuxième résultant d’un empoisonnement,  voire complètement cheap et tiré par les cheveux (la mort de la babby-sitteuse).

    Les intentions sont donc bonnes et la mise en scène du cadre unique de « vieille bâtisse gothique en pleine nuit orageuse » apporte un cachet certain au film mais il ne faut pas oublier que cette Malédiction de Chucky reste un direct-to-dvd. La mise en scène est parfois un peu molle, le côté « vidéo » un peu trop marqué sur certains plans – surtout lors de scènes avec effets de couleur un peu trop télévisuels – et le film se traîne parfois lors de nombreuses longueurs. Le final, à rallonge, donne également l’impression que le scénariste n’a pas su choisir entre trois fins différentes. On pourra également se demander si rendre Chucky aussi bavard et généreux en humour noir n’est pas un peu dommage compte tenu des efforts déployés en amont pour que la poupée redevienne un peu flippante.

    La Malédiction de Chucky est donc réservé à tous les fans de la franchise ainsi que ceux qui n’auraient jamais vu l’un des films précédents. Les autres risquent par contre de trouver le temps un peu long…

    Critique par Alex B


    8 plusieurs commentaires

    1. 6ème opus, la malédiction de chucky se place parmi le meilleur de la saga après child’s play de tom holland. le film explique comment le gangster se réincarne dans la poupée brave gars et la relation qu’il tient avec cette famille qui va passez d’ailleurs un bien sal moment en sa compagnie. la photographie du film est splendide. l’actrice principale fragile, touchante et sexy à la fois est l’atout principal du film et les seconds roles sont assez mechants dans leurs genres, un peu comme chucky. note : 4/5

    2. 6ème opus, la malédiction de chucky est le deuxième meilleur film de la saga derrière child’s play de tom holland. la photographie du film est somptueuse et l’actrice principale fragile et sexy à la fois demeurent l’atout essentiel. les seconds roles sont aussi tous réussis. ils sont à l’image de chucky, tous détestables. il est à noté que ce 6ème opus est le seul réellement à faire un lien avec le premier film qui était un chef d’oeuvre. child’s play demeure malheureusement toujours introuvable en bluray et dvd en france. seul en import hélas. note : 4/5

    3. Ce film est une bouse de vache. Les gens du film auraient du tous se péter une jambe au lieu de pondre cette infâme merde. Mise à part les plans et le décor, rien ne vaut le coup. L’humour de Chucky a disparut tout comme sa haine. Hyper décevant ce film n’apporte même pas de divertissement juste de la curiositée pour les fans. Je ne conseil pas pour les connaisseur.
      Note: 1/5

    4. Maureen Marguerat

      Alors j’aimerais tt d abord saisir la fin de ce film qui pour moi ne colle absolument pas… explication
      Chucky parvient a s’emparer du corps de la petite fille avec l’incantation…  » supposition très probable »
      Et tt a coup apparaît TIFANNY sa femme qui avait décidé de le quitter ds le dernier opus… et pour cela s’est pris un coup de hache ds la tête mais l incantation marcha pour elle… lol elle a vite pardonner son meurtre. bref et celle ci remet chucky
      Ds des paquet a certaine personne dont Andy barclay…
      Explication comment chucky peut etre parvenu a andy dsun paquet qquand il a soit disant réussi son inquantation avec la petite fille il devrait donc ne plu être
      une poupée?!!
      Et ds le second opus il avait décidé de ne plus redevenir humain!!! Donc la fin du film ne colle pas dutout si quelqu’un a une explication c est pas de refus 😉

    5. Maureen Marguerat

      Precedent opus pardon 🙂

    6. Je trouve se film tout simplement genial,il se place parmie les films de la saga que j’ai le plus aimé après les 3 premiers.
      Par contre je n’ai pas le souvenir que les dialogues étais si frappant que ca.

    7. Exellent film pas aussi bien que les 3 premié mais tres bon tout de meme

    8. J’ai adoré le tout premier Chucky de Tom Holland, j’ai décroché à partir de la fiancée de Chucky car ça partait un peu n’importe comment.

      Mais si l’intrigue reprends le schéma traditionnel comme vous dîtes, alors pourquoi pas. Je regarderais. Merci.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Add to Collection

    x

    You must be logged in to collect content