Paul

Paul (2011)

Note
6/10
Notez ce film :
Nul !Très mauvaisMauvaisPas terribleMoyenPas malBonTrès bienExcellentChef d'Oeuvre (6 votes, moyenne 8,50 sur 10)
Loading...
Depuis 60 ans, Paul, un extraterrestre, vit sur terre et collabore avec le gouvernement américain. Il se cache à l'abri des regards dans une base militaire ultra secrète... Paul est à l'origine de tout ce qu’on a pu imaginer sur les extraterrestres, du merchandising aux scénarios de Rencontres du troisième type , E.T. ou encore X Files. Hélas pour lui, maintenant que le gouvernement américain lui a soutiré toutes les informations intéressantes sur la vie extraterrestre, il décide de se débarrasser de lui. Paul réussit alors à s'échapper et tombe nez à nez avec deux adolescents attardés fans de science-fiction qui sillonnent les États-Unis en camping car. Paul les convainc de l'emmener avec eux et de l'aider à quitter la terre. La tâche s’avère d'autant plus difficile pour nos deux "héros du dimanche" qu'ils sont poursuivis par un flic implacable assisté de deux pieds nickelés du FBI...

Depuis 60 ans, Paul, un extraterrestre, vit sur terre et collabore avec le gouvernement américain. Il se cache à l’abri des regards dans une base militaire ultra secrète… Paul est à l’origine de tout ce qu’on a pu imaginer sur les extraterrestres, du merchandising aux scénarios de Rencontres du troisième type, E.T. ou encore X Files. Hélas pour lui, maintenant que le gouvernement américain lui a soutiré toutes les informations intéressantes sur la vie extraterrestre, il décide de se débarrasser de lui. Paul réussit alors à s’échapper et tombe nez à nez avec deux adolescents attardés fans de science-fiction qui sillonnent les États-Unis en camping car.

Attendu depuis des années par les fans du duo Frost/Pegg qui étaient en manque depuis 2007 avec Shaun of the Dead et Hot Fuzz, Paul arrive enfin sur les écrans en ce début d’année 2011. Edgar Wright n’est plus au rendez-vous de la réalisation comme c’était le cas de ces deux films, les deux acolytes ayant décidé de se séparer de leur metteur en scène favori pour opter pour un réal américain, Greg Mottola. Mais Frost et Pegg restent néanmoins fidèles à leurs habitudes en signant l’histoire de base et le scénario du film, ainsi qu’en y interprétant les deux personnages principaux.

Ayant gagné une certaine réputation aux Etats-Unis grâce à leur humour bien british et leurs idées plus qu’originales, on sent que les deux trublions ont eu l’ambition d’autre chose en traversant l’Atlantique pour s’attaquer au marché américain en s’associant au réalisateur de Supergrave. Et ils s’attaquent encore une fois à la parodie d’un genre appauvri ces dernières années : le film d’extra-terrestre, avec une certaine réussite il faut bien le dire. Et qui dit parodie, dit références. Et en tant que geeks, c’est dans la culture ciné et BD des années 70/80 que le film puise ses principales sources d’inspiration. Mais au delà même de l’inspiration, on a droit à un véritable hommage de la part de l’équipe de Paul, un poil nostalgique de la grande époque du cinéma qui savait exploiter les mystères extra-terrestres.

Image du film "Paul"

© 2011 Universal Pictures − Tous droits réservés.

Car c’est là que fonctionnent toujours les films de Pegg/Frost, mis à part le côté parodique très bien amené, ils parviennent toujours à y apporter une dose de très bonne qualité qui fait qu’au final, on prend leur film avec beaucoup de sérieux et de respect. Ils ont toujours réussi jusqu’à présent à s’approprier l’histoire du cinéma et surtout les codes de chaque genre ( le film de zombie, le thriller et le film d’extra-terrestre ) pour rendre leur film avant tout crédible et de doubler la mise avec une forte dose d’humour que seuls les Anglais peuvent se permettre avec le recul qui est le leur.

Image du film "Paul"

© 2011 Universal Pictures − Tous droits réservés.

Mais parlons de Paul, qui pouvait, à la vue de la bande-annonce, faire espérer le pire aux spectateurs. En vérité, c’est plutôt un sentiment sympathique qui nous gagne à la sortie du film, avec l’impression d’avoir passé un très bon moment et d’avoir pris beaucoup de plaisir. Car la bonne surprise c’est que le personnage de Paul est très bien écrit : dès le début, il crève l’écran avec ses répliques qui vont devenir cultes et ses blagues potaches. L’humour est parfaitement ajusté, n’allant jamais trop loin et frappant toujours au bon moment pour rythmer ce road-movie extraterrestre.

Image du film "Paul"

© 2011 Universal Pictures − Tous droits réservés.

Le reste du casting est dans la même veine : un peu barrés, parfois idiots mais tellement jouissifs. Paul s’autorise même des caméo d’exception comme celui de Sigourney Weaver qui n’apporte certes pas grand chose mais qui a le mérite de montrer une certaine auto-dérision de la part de l’actrice surtout dans ce genre de film.

Mais là où le film déçoit quelque peu, c’est dans ce côté un peu trop américanisé qui amène un trop plein de bons sentiments, surtout dans la dernière partie du métrage. C’est à cause de cet aspect que Paul apparait davantage comme une comédie assez classique et qui manque de la folie des premiers films du tandem Frost/Pegg. A voir en Version originale sous-titrée.

Aucun commentaire

  1. Cool, j’avais pas forcément envie de le voir vu la bande-annonce, mais cette critique donne bien envie…

  2. Je n’apele pas ça un film d’horreur !! plutot marrant bien fait mais enfantin tout de meme ! a voir une fois et avec les enfants mdr

  3. Paul est un gaulois ringard

    Déçu par le film. Les gags ne sont pas drôles, et le film fait alterner lourdeur et niaiserie. Les allusions à d’autres films de SF ne suffisent pas à donner du contenu à cette comédie si convenue. Payer pour voir un film aussi vide, c’est encourager l’industrie du cinéma à vendre du vide. A pirater, visionner une fois et à mettre à la corbeille dans la foulée.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Add to Collection

x

You must be logged in to collect content