10 Cloverfield Lane

10 Cloverfield Lane (2016)

Note
9/10
Notez ce film :
Nul !Très mauvaisMauvaisPas terribleMoyenPas malBonTrès bienExcellentChef d'Oeuvre (28 votes, moyenne 7,46 sur 10)
Loading...
Une jeune femme se réveille dans une cave après un accident de voiture. Ne sachant pas comment elle a atterri dans cet endroit, elle pense tout d'abord avoir été kidnappée. Son gardien tente de la rassurer en lui disant qu'il lui a sauvé la vie après une attaque chimique d'envergure. En l'absence de certitude, elle décide de s'échapper...

10 Cloverfield Lane, réalisé par Dan Trachtenberg, n’était pas attendu du tout. Jusqu’à ce trailer énigmatique sorti en ce début d’année 2016. Depuis tout a changé, le film est devenu l’un des plus attendus de l’année. Pourquoi? Car il était potentiellement la suite de la petite bombe sortie en 2008 qu’était Cloverfield également produit par JJ Abrams avec Bad Robot. Alors ce 10 Cloverfield Lane est-il la suite qu’on attendait ? Déjà : est-il un bon film ?

Qu’on se le dise de suite, 10 Cloverfield Lane n’est pas la suite de Cloverfield, mais nous y reviendrons. Le film de Dan Trachtenberg est un huis-clos prenant des allures de thriller. Tout d’abord, parlons du scénario sur lequel on peut retrouver Damien Chazelle (réalisateur de l’excellent Whiplash). Ce scénario est assez simple mais d’une efficacité redoutable. Dans un genre comme le huis-clos, on a (généralement) peu de place pour une mise en scène impressionnante, donc on se doit d’avoir une histoire en béton et c’est le cas ici. Ce scénario se joue constamment du spectateur : des rebondissement à gogo, des anecdotes inoffensives qui deviendront des éléments clés du récit et surtout, la situation initiale du film que nous tairons volontairement.

Qui dit huis-clos, dit souvent peu de personnages. Et pour que le film fonctionne, il faut également un casting en béton. Ici nous avons un trio d’acteurs et de personnages absolument sublime. Mary Elizabeth Winstead (vue dans Scott Pilgrim) est excellente dans le rôle de ce petit bout de femme devenant au fur et à mesure une femme fatale. John Gallagher Jr. (The Newsroom) et son personnage sont d’emblée attachants bien qu’un peu en retrait. Mais on retient surtout la performance incroyable de John Goodman qui est effrayant et attirant à la fois.

Mais ce qui fait la principale force du film, c’est le rythme et son montage. De la séquence de générique d’introduction (très impressionnante d’ailleurs) jusqu’au dernier plan du film, nous sommes sous pression et totalement avec les personnages. Les petits moments de repos ne durent jamais assez de temps pour que l’on soit pleinement apaisé et le côté claustrophobique du film y fait beaucoup. En résumé : un film magistral.

Avant de conclure, revenons sur la question du rapport avec Cloverfield premier du nom (NOUS CONSEILLONS A CEUX N’AYANT PAS VU LE FILM DE S’ARRETER ICI CAR MEME SI AUCUN SPOILER NE SERA DIT, IL VAUT MIEUX VOIR LE FILM COMPLETEMENT NEUTRE A PROPOS DE CE SUJET).
Chacun peut faire ses suppositions tellement le champ est ouvert. Voici la nôtre : au mieux, c’est un spin-off de Cloverfield se passant au même moment mais ailleurs. Au pire, c’est un coup marketing diablement efficace de la part de JJ Abrams. En effet, en faisant une promotion similaire et en mettant « Cloverfield » dans le titre, il s’assure la curiosité d’un large public alors que le film ressemble plus à un cousin spirituel du premier opus qu’à une suite. Ce qui renforce encore plus la surprise qu’est 10 Cloverfield Lane !

Ce film est une grande réussite dans ses intentions et réussit tout ce qu’il aborde. Pour certains, le final sera peut-être de trop (car oui, le film n’en avait pas besoin pour rester excellent), mais il reste absolument plaisant. Bref, foncez voir 10 Cloverfield Lane car ce n’est pas tous les jours les films de genre qui méritent le prix d’une place de cinéma !

Benjamin Germany.

Add to Collection

x

You must be logged in to collect content