[Critique] Avalanche Sharks

Avalanche Sharks (2014)

Note
3/10
Notez ce film :
Nul !Très mauvaisMauvaisPas terribleMoyenPas malBonTrès bienExcellentChef d'Oeuvre (Soyez le premier à noter ce film !)
Loading...
A group of skiers are terrorized during spring break by some sharks that swim through the snow. Avalanche Sharks tells the story of a bikini contest that turns into a horrifying affair when it is hit by a shark avalanche.

Surfant sur la vague de la Sharksploitation soulevée par Les dents de la mer en 1975, Avalanche Sharks n’a aucune honte à nous proposer des requins-extraterrestres-mystiques nageant dans la neige et dévorant des étudiants ivres … En plus de cela, l’affiche du film nous induit en erreur, on s’attend à voir de l’action et des filles badass, mais on en est loin…

Contrairement à la nature des requins, le scénario est franchement banal : des jeunes gens ivres et des jolies filles en bikini disparaissent, un vieux fou en connait la raison mais tout le monde le prend pour un fou et personne ne l’écoute. Le tout est parsemé de mauvaises répliques et de mauvais effets spéciaux. Il est même difficile de s’attacher aux personnages, pas uniquement parce que les acteurs sont mauvais, mais surtout car ils sont des clichés ambulants.

On ne peut pourtant pas franchement dire que le film soit bâclé, il y indéniablement du travail fournit en amont. Des dialogues, censés être humoristiques, si saugrenus et hors sujet n’ont pas dû être facile à trouver. Même s’ils nous font difficilement sourire, il faut en souligner l’effort et la créativité. Malheureusement, le scénario rivalise de médiocrité avec la réalisation. En effet, les plans de transition entre chaque scène sont aussi incongrus que les dialogues. On ne parvient pas à en comprendre l’utilité, à part peut-être perdre davantage le spectateur. Il faut néanmoins reconnaitre que la scène finale est assez sympa et étonnante (probablement car il n’y a pas de personnage humain), mais encore faut-il avoir eu le courage de regarder ce film jusqu’au bout.

L’originalité principale du film est dans la nature des requins. Il s’agit de créatures antéhistoriques probablement venus d’une autre planète et vivants dans la neige. Ces requins sont décrits comme faisant partie d’un mythe amérindien et seraient connus sous le nom de « Skookum ». La mythologie amérindienne regorge pourtant suffisamment de légende pour ne pas avoir à en inventer, le film en aurait été que plus convaincant si la mythologie avait été creusée.

Même s’il s’inspire d’autres films cultes de la sharksploitation, avec les Dents de la neige, on ne sait plus très bien où se situe la limite entre nanar et navet. On savait déjà que les remakes sont souvent moins bons que les originaux, alors pouvait-on vraiment s’attendre à mieux d’un film qui s’inspire de nanar avec des créatures mutantes ? Toutefois, cela ne dérange pas Scott Wheeler puisqu’il faisait déjà parti de la production de Beach Shark ; les dents de la plage en 2011 et a réalisé L’Attaque des donuts tueurs en 2016.

Par Sarah C.

Add to Collection

x

You must be logged in to collect content