Furie

Furie (2019)

1 h 40 min | | 23 octobre 2019
Note
6/10
Notez ce film :
Nul !Très mauvaisMauvaisPas terribleMoyenPas malBonTrès bienExcellentChef d'Oeuvre (1 votes, moyenne 4,00 sur 10)
Loading...
  • Casting: Stéphane Caillard, Adama Niane
  • Réalisateur: Olivier Abbou
Afin de dépanner la nounou de leur fils et son conjoint, qui se retrouvent sans logement, Paul, enseignant, et son épouse Chloé proposent de leur laisser leur maison le temps des vacances. Mais à leur retour, les occupants ont pris possession du lieu et sont bien décidés à ne pas le quitter.

Olivier Abbou, le réalisateur de la mini série « Maroni, les fantômes du fleuve » diffusée sur Arte début 2018, revient dans les salles de cinéma avec un nouveau film, « Furie », qui sortira le 23 octobre 2019. Pour ce film, le réalisateur accompagné du scénariste Aurélien Molas se sont inspirés d’un fait divers, celui d’un couple qui a laissé sa maison à sa baby-sitter le temps des vacances d’été. A leur retour, la baby-sitter avait élue domicile chez eux avec son petit copain et une faille administrative ont empêché les propriétaires de récupérer leur maison. Une situation assez irréaliste qui a pourtant bel et bien existé. Et vous vous doutez bien que si on en en parle ici, c’est que ça ne va pas s’arrêter là…

A ce fait divers, Abbou et Molas ont ajouté un complexe d’infériorité et de victimisation à Diallo, le héros du film. Cette situation extrême le pousse dans ses retranchements et il se trouve qu’il est entouré des pires personnes possibles. C’est un personnage très fort, c’est dans ses yeux qu’on nous montre l’évolution de cette injustice qui nous emmènera jusqu’à un final assez jouissif (no spoil).

Pour son nouveau long-métrage, Olivier Abbou fait appel à un duo d’acteurs qu’il connait bien. En effet, Stéphane Caillard et Adama Niane jouaient déjà dans la série qu’il a fait pour Arte (où les personnages avaient les mêmes noms d’ailleurs). Comme dans la série, le duo est ici très efficace et convainquant. On peut y ajouter Paul Hamy qui livre également une très bonne prestation. Nous avons ici un film d’une efficacité redoutable qui débute presque comme un film social pour ensuite nous plonger dans les complexes de son personnage et dans l’horreur. Un parfait mélange des genres qui sera interdit aux mois de 16 ans lors de sa sortie au cinéma en France le 23 octobre.

Benjamin Germany

Add to Collection

x

You must be logged in to collect content