[Critique] Hot Fuzz

Hot Fuzz (2007)

2 h 01 min | Action, Comédie | 14 février 2007
Note
8/10
Notez ce film :
Nul !Très mauvaisMauvaisPas terribleMoyenPas malBonTrès bienExcellentChef d'Oeuvre (4 votes, moyenne 9,75 sur 10)
Loading...
A Londres, le policier Nicholas Angel est le meilleur de son équipe. Tellement bon qu'il fait passer ses collègues pour de simples gardiens de la paix. Le chef de la brigade décide donc de le "promouvoir" dans le petit village de Sandford, où il ne se passe rien. Aux côtés du policier local Danny Butterman qui rêve de devenir Mel Gibson, Nicholas règle quelques contraventions sans grand intérêt. Une série de crimes étranges va le remettre dans l'action...

Depuis le fameux Shaun of the Dead, parodie de films de zombies qui a ravi les geeks du monde entier, Edgar Wright, Simon Pegg et Nick Frost se sont bâti une jolie réputation. Aujourd’hui, ils sont de retour avec Hot Fuzz, où la comédie british rejoint le film d’action à la Die Hard ou l’Arme Fatale.

18758701

Hot Fuzz reprend à sa manière la mode des Buddy Movies qui a explosé dans les années 90 : ce genre de film où deux héros très différents (souvent des flics) se doivent de travailler ensemble, ce qui provoque entre eux des problèmes de communication, mais ils finiront par s’entendre et s’apprécier et ainsi devenir les meilleurs amis du monde. Sauf qu’ici, l’action ne se passe pas à Miami ou à Los Angeles, mais dans un petit village paumé de l’Angleterre où le héros principal s’est fait muter. Il va devoir apprendre à faire connaissance avec ses nouveaux voisins, un peu étranges et surtout avec son nouveau co-équipier.

Alors que, ces derniers temps, la parodie était devenu un genre peu créatif avec notamment la série des Scary Movies qui se contentait de copier des films à succès en y insérant de l’humour pipi-caca ; Hot Fuzz innove en proposant un film dans lequel toutes les conventions habituelles sont habilement détournées : on se retrouve avec un mélange de film policier, de film fantastique, de gore le tout dans un ensemble cohérent, drôle et particulièrement efficace.

18767978

Le force de Hot Fuzz est de se reposer à la fois sur des performances d’acteurs assez remarquables, notamment les deux héros principaux à qui on s’attache aisément ; Timothy Dalton est aussi impeccable dans le rôle du méchant énigmatique. Mais également sur une narration et un scénario construits de telle manière qu’on ne sait pas ce qui va se passer la minute suivante : on devine que tout peut arriver.

Les comédies intelligentes sont suffisamment rares de nos jours pour être signalées : Hot Fuzz en fait partie. Faire rire sans jamais dénigrer, rendre hommage au cinéma des années 90 sans en faire un pastiche. Tout cela fait qu’on assiste à un spectacle diablement rafraichissant et terriblement jouissif.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Add to Collection

x

You must be logged in to collect content