[Critique] Le Voyage de Chihiro

Le Voyage de Chihiro (2001)

  • Titre original: 千と千尋の神隠し
  • Note
    10/10
    Notez ce film :
    Nul !Très mauvaisMauvaisPas terribleMoyenPas malBonTrès bienExcellentChef d'Oeuvre (Soyez le premier à noter ce film !)
    Loading...
    Chihiro, 10 ans, a tout d'une petite fille capricieuse. Elle s'apprête à emménager avec ses parents dans une nouvelle demeure. Sur la route, la petite famille se retrouve face à un immense bâtiment rouge au centre duquel s'ouvre un long tunnel. De l'autre côté du passage se dresse une ville fantôme. Les parents découvrent dans un restaurant désert de nombreux mets succulents et ne tardent pas à se jeter dessus. Ils se retrouvent alors transformés en cochons. Prise de panique, Chihiro s'enfuit et se dématérialise progressivement.

    Hayao Miyazaki maître de l’horreur ? D’un certain point de vue on n’en est pas très loin. Son univers aussi coloré soit-il reste sombre, profond et parfois effrayant. Le Voyage de Chihiro est considéré, par beaucoup, comme son chef-d’œuvre et c’est précisément dans ce film que l’on retrouve l’une des scènes les plus effrayantes de Miyazaki : la transformation des parents en cochons. Toute une génération en est encore traumatisée ! Tout est fait dans cette scène pour induire un fort sentiment d’angoisse chez le spectateur, notamment chez les plus jeunes : la nuit tombe, les fantômes envahissent la ville abandonnée, la musique s’intensifie et le visuel des cochons glace le sang. Une entrée en matière brutale, qui illustre parfaitement que le Voyage de Chihiro est un film d’animation hors normes.

    Image du film "Le Voyage de Chihiro"

    © 2001 Studio Ghibli − Tous droits réservés.

    A l’instar de Tim Burton, on retrouve énormément de noirceur dans les films de Miyazaki. Une noirceur moins évidente, plus complexe mais bien plus profonde que chez Burton. De quoi faire frémir les plus sensibles. Mais Miyazaki est très fort, et particulièrement avec Le Voyage de Chihiro. Ses films sont tellement teintés de poésies, de philosophie et d’humanité que la noirceur s’évapore peu à peu laissant seulement place à la réflexion. Il n’empêche que certaines scènes restent dures, impressionnantes et parfois violentes ! Même si Walt Disney nous a habitué à cela avec la mère de Bambi, Le Voyage de Chihiro va peut-être plus loin avec une ambiance étouffante et incertaine.

    Image du film "Le Voyage de Chihiro"

    © 2001 Studio Ghibli − Tous droits réservés.

    Globalement, le film est proche de la perfection. Le visuel est impeccable : onirique, osé et coloré. Beaucoup de styles se mélangent et s’harmonisent créant ainsi une sorte de hub multi-visuel très travaillé. Comme à son habitude, Miyazaki nous offre également des personnages complexes dans un scénario riche et lourd de sens. Les protagonistes et antagonistes se rencontrent, se mélangent et parfois se confondent. Ces personnages nuancés sont caractéristiques de son œuvre et viennent en opposition à la dualité gentils vs méchants que l’on retrouve dans de trop nombreuses œuvres d’animation. Le point fort de ce film est probablement son scénario. D’une complexité peu commune, le Voyage de Chihiro traite de nombreux thèmes lourds sans jamais s’égarer. Difficile de décrire brièvement cette histoire, il faut le voir pour comprendre. Les plus jeunes ne pourront pas en saisir toutes les subtilités mais ils seront tout de même très intéressés par les différentes péripéties et les plus âgés pourront pleinement se perdre dans ces questions philosophiques fortes.

    Image du film "Le Voyage de Chihiro"

    © 2001 Studio Ghibli − Tous droits réservés.

    Comme à son habitude, Miyazaki nous offre de la pure qualité. Sans doute son œuvre la plus sombre (avec Le Vent Se Lève mais dans un registre très différent) et la plus aboutie. Le Voyage de Chihiro peut être vu comme un bref séjour aux enfers, une exploration de l’obscurité et la découverte d’un monde noir pour la petite fille qu’est Chihiro. De façon analogue, ce film permettra aux enfants d’entrer en matière de façon poétique dans un univers fantastique cruel et complexe. Plus sombre et cru que les films dont ils sont habitués, bien loin des films de genre certes, mais c’est le premier pas vers un art noir où les happy end ne suffisent plus à faire oublier les mésaventures parfois traumatisantes. Le Voyage de Chihiro est à apprécier en famille, seul et sans modération ! Il vaut tout de même mieux prévoir la présence d’un adulte pour les plus jeunes car il est fort possible qu’ils soient vite impressionnés par cette œuvre.

    Par Joanny COMBEY

    Add to Collection

    x

    You must be logged in to collect content