Annabelle 3 - La maison du Mal

Annabelle - La maison du Mal (2019)

  • Titre original: Annabelle Comes Home
  • 1 h 46 min | Horreur | 26 juin 2019
    Note
    7/10
    Notez ce film :
    Nul !Très mauvaisMauvaisPas terribleMoyenPas malBonTrès bienExcellentChef d'Oeuvre (2 votes, moyenne 8,00 sur 10)
    Loading...
    Résolus à empêcher Annabelle de causer davantage de dégâts, les démonologues Ed et Lorraine Warren rangent la poupée possédée dans la pièce verrouillée de leur maison réservée aux artefacts, la plaçant ainsi « en sécurité » derrière un verre sacré qui a reçu la sainte bénédiction d’un prêtre. Mais une nuit d’horreurs se profile alors qu’Annabelle réveille les esprits maléfiques de la salle, qui dirigent leur attention vers une nouvelle cible : la fille de 10 ans des Warrens, Judy et ses amis.

    Êtes-vous prêts pour le 3e chapitre dans la saga d’Annabelle, provenant du vaste univers de « The Conjuring » ? Eh oui, la poupée maléfique rentre au bercail dans « Annabelle Comes Home » (Annabelle : La maison du mal) qui fait sa sortie au cinéma en Amérique du nord le 28 juin dernier.

    Image du film "Annabelle - La maison du Mal"

    © 2019 Atomic Monster − Tous droits réservés.

    Mary Ellen (jouée par Madison Iseman vue dans « Jumanji : Welcome to the Jungle ») prend soin de s’occuper de Judy Warren (la jeune et excellente Mckenna Grace) du mieux qu’elle peut alors que ses parents, les célèbres démonologues Ed et Lorraine Warren, partent pour une investigation paranormale. Lors de son séjour chez les Warren, sa bonne amie Daniela (Katie Sarife; la série « Supernatural ») insiste pour rester leur tenir compagnie. Toutefois, cette dernière a des objectifs autres que simplement s’amuser entre filles, elle veut désespérément inspecter les objets hantés dans la demeure du célèbre couple d’investigateurs paranormaux. Lorsqu’elle met enfin la main sur les clés donnant accès à la « pièce interdite », elle libère la maudite poupée Annabelle de son casier, tout en touchant à de nombreux autres artéfacts maudits. L’infâme poupée éveille donc tous les esprits démoniaques des objets, libérant une vague de terreur à travers la maison.

    Image du film "Annabelle - La maison du Mal"

    © 2019 Atomic Monster − Tous droits réservés.

    Écrit et réalisé par Gary Dauberman, « Annabelle Comes Home » n’est pas le premier pas dans l’univers de « The Conjuring » pour celui-ci. Ayant co-écrit « The Nun » et « Annabelle : Creation » (en plus d’avoir participé au script du célèbre remake de « It » de 2017), ce dernier revient pour continuer la saga de la célèbre poupée.  Cette entrée dans la série est toutefois sa première réalisation et on doit reconnaître qu’il fait un boulot plutôt correct. En effet, Dauberman fait bonne figure en mélangeant des images très graphiques, pleines de tension avec des scènes de suspense où le spectateur doit observer ce qui se passe en arrière-plan, dans l’obscurité.

    La petite brochette de jeunes actrices est assez réussie : chacune apporte une touche unique à son personnage, notamment la jeune Mckenna Grace qui incarne la fille unique des Warren. Le talent de Grace se révèle dans Annabelle 3, interprétant une jeune fille repoussée par ses camarades de classe à cause de la réputation de ses parents, tout en déployant beaucoup de savoir-faire vis à vis du monde paranormal. Seul regret du film, les personnages Ed et Lorraine Warren sont quasiment absents du métrage, on ne les voit que quelques minutes au début et à la fin.

    Image du film "Annabelle - La maison du Mal"

    © 2019 Atomic Monster − Tous droits réservés.

    Ce troisième chapitre de la série « Annabelle » ne réinvente cependant pas la roue de l’horreur.  Au programme : plusieurs objets qui bougent tout seuls, de la musique qui joue sans que personne ne l’ait activée et des personnages maléfiques qui sortent de l’obscurité. En plus de cela, les « jump-scares » sont toujours aussi nombreux et répétitifs. Le scénario quant à lui se tient bien, tout en n’allant pas au bout des idées du script qui tente pourtant de se démarquer.

    En bref, « Annabelle Comes Home » est un film d’horreur efficace. Loin de se démarquer comme « The Conjuring » et « The Conjuring 2 », il mérite tout de même d’être vu, ajoutant une belle touche à la série.

    Par Simon Rother

    Add to Collection

    x

    You must be logged in to collect content