Destination Finale 5

Destination Finale 5 (2011)

  • Titre original: Final Destination 5
  • 1 h 35 min | Horreur, Mystère | 12 août 2011
    Note
    6/10
    Notez ce film :
    Nul !Très mauvaisMauvaisPas terribleMoyenPas malBonTrès bienExcellentChef d'Oeuvre (3 votes, moyenne 7,67 sur 10)
    Loading...
    Dans ce cinquième épisode, la Mort est toujours aussi omniprésente et se déchaîne après qu’un homme est victime d’une terrible prémonition, laquelle permet de sauver ses collègues de l’effondrement d’un pont suspendu. Ce groupe d’âmes innocentes n’était pas supposé survivre, et, dans une course terrifiante contre le temps, ces malheureux tentent frénétiquement de trouver le moyen d’échapper au sinistre agenda de la Mort.

    Dans ce cinquième épisode, la Mort est toujours aussi omniprésente et se déchaîne après qu’un homme ait été victime d’une terrible prémonition, laquelle permet de sauver ses collègues de l’effondrement d’un pont suspendu. Ce groupe d’âmes innocentes n’était pas supposé survivre, et, dans une course terrifiante contre le temps, ces malheureux tentent de trouver le moyen d’échapper au sinistre agenda de la Mort.

    Cela fait maintenant 10 ans que le premier épisode très réussi de Destination Finale est sorti sur les écrans du monde entier, faisant découvrir aux fans du genre ce qui est devenu un film culte, réinventant la nouvelle génération de Slasher. Avec le temps, des suites ( plus ou moins bonnes ) ont régulièrement vu le jour donnant ainsi rendez-vous au public traditionnellement à la fin de l’été. Avec un 2e épisode très sanglant et second degré, un 3e qui commençait à montrer les limites de la série et un 4e opus sorti il y a 2 ans, qui n’est pas resté dans les esprits, la saga a incontestablement montré des signes de faiblesse et aucun film n’est parvenu à égaler le premier épisode, dans sa portée effrayante et son réalisme.

    Ce qui est le plus reproché aux films c’est sans doute le manque d’originalité du scénario : en effet, même dans ce 5e épisode, nous restons en terrain très connu, puisque c’est toujours le même groupe de post-adolescents stéréotypés qui se retrouve au centre de l’action. Peu de choses changent en réalité et on a l’impression de se retrouver avec le même film, photocopié à deux ans d’intervalle à chaque fois.

    Mais les créateurs de ce 5e opus ont visiblement voulu modifier les données en y insufflant quelque chose de plus ( une nouvelle règle ), un aspect intéressant au très gros potentiel, si bien qu’on se demande pourquoi on avait jamais abordé l’histoire de cette manière là dans les épisodes précédents. Alors certes, ça fait glisser le film dans un style beaucoup plus classique, mais ça change la donne et adopte un regard nouveau sur la capacité des héros à survivre à cette épée de Damoclès.  ( pas de spoilers, vous comprendrez en voyant le film ! ).

    Mais au final, on a ce qu’on est venu chercher en allant voir un Destination Finale : d’abord une scène d’ouverture efficace ( même si elle n’égale pas celle des deux premiers épisodes ) et plutôt séduisante, où la 3D est bien utilisée. Ensuite, des exécutions inventives qui nous permettent de satisfaire notre sadisme le plus cruel, exacerbé par quelques personnages têtes à claques qu’on rêve de voir mourir dans les plus atroces souffrances. Ici, la scène du gymnase est particulièrement réussie, toute en suspense et en efficacité, celle du salon de massage est tout aussi réussie.

    Difficile de savoir s’il y aura un 6e épisode à la saga vue la manière dont se termine celui-ci… On espère secrètement que oui, mais peut être avec un renouvellement plus fondamental qui permettrait à la franchise de prendre une nouvelle tournure. Car si c’est pour refaire éternellement le même film, autant s’arrêter avant que Destination Finale ne s’attire les foudres de tout le monde.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Add to Collection

    x

    You must be logged in to collect content