[Critique] Escape Game

Escape Game (2019)

  • Titre original: Escape Room
  • Note
    6/10
    Notez ce film :
    Nul !Très mauvaisMauvaisPas terribleMoyenPas malBonTrès bienExcellentChef d'Oeuvre (4 votes, moyenne 6,00 sur 10)
    Loading...
    Six personnes se retrouvent dans une situation incontrôlable ou seule leur intelligence leur permettra de survivre.

    Le réalisateur Adam Robitel est connu pour avoir déjà travaillé sur des films d’horreur, parmi lesquels « L’étrange cas Deborah Logan » en 2014 ou plus récemment « Insidious : la dernière clé » sorti en 2018. Avec « Escape Game » il signe son premier thriller psychologique.

    Dés le début du film, il nous plonge directement dans l’ambiance. Le premier plan montre un plateau de jeu d’échec. On peut se dire : mais qu’est ce qu’il y a de si exceptionnel ? Eh bien ceci est la clé pour que le spectateur comprenne sur quoi le film va être construit. Comme dans un jeu d’échecs (mais personnalisé), le plateau sera composé de 6 joueurs et de 6 pièces. Il ne reste plus qu’à déterminer qui sera le roi, la reine, le fou, etc… Toute l’histoire est tournée autour de cette idée de départ. La narration tient la route. Ce film met en scène des personnes toutes plus différentes les unes que les autres. Il y a un homme d’affaire, une intello ou encore l’employé qui travaille dans la réserve d’un magasin et qui ne voit personne à part des cartons et boîtes de conserve. Tous souhaitent briser leur routine ou leur zone de confort et avoir une chance de remporter le pactole.

    Image du film "Escape Game"

    © 2019 Original Film − Tous droits réservés.

    L’histoire peut alors commencer. On se rend vite compte que le film débute en réalité par la fin. Cela enlève un peu de suspense pour la suite. Mais le réalisateur n’a pas dit son dernier mot, il nous garde encore quelques surprises. Puis tout s’enchaîne, on sait qui va participer au jeu jusqu’à ce que l’un d’entre eux déclenche le début de l’escape game. Plusieurs pièces vont alors apparaître. Elles sont toutes différentes et c’est ce qui attrayant dans le film. On se demande : est-ce qu’ils vont tous s’en sortir ? Les décors sont plutôt bien réalisés, très diversifiés. Comme dans « Saw » le jeu est filmé, ce qui permet au tortionnaire de garder le contrôle sur les faits et gestes des joueurs. On comprend alors qu’il n’y a pas de place pour la triche. Tout est fait pour repousser les limites.

    Image du film "Escape Game"

    © 2019 Original Film − Tous droits réservés.

    Sans spoiler le film, une scène est vraiment captivante : les personnages se retrouvent dans un bar style américain, mais à l’envers. Ils marchent au plafond, et tout ce qui peut les aider se trouve soit sur les murs soit au sol. On peut imaginer à ce moment là que le réalisateur souhaite, nous faire perdre pied et mettre nos nerfs à rude épreuve. Alors oui, il y a des ressemblances avec certains films comme « La maison de l’horreur », où les invités sont là pour rester vivants jusqu’au lever du jour et empocher la somme de un million de dollars. A cette époque, il n’était pas question de jeu, mais de participer à une soirée d’anniversaire qui prendra une bien mauvaise tournure. Mais aussi avec « Destination finale » et bien évidemment « Saw ».

    Image du film "Escape Game"

    © 2019 Original Film − Tous droits réservés.

    Pas besoin d’en dire plus, l’histoire est intrigante et nous met en haleine tout le long. Le côté suspense psychologique arrive assez vite. Le réalisateur ne nous cache pas qu’il est plus que probable qu’il y ait une suite. Espérons alors qu’elle sera aussi divertissante que ce premier volet, car il vaut vraiment le coup d’être vu. Adam Robitel nous promet de belles et effrayantes surprises pour la suite prévue pour 2020.

    Elodie A.

    Add to Collection

    x

    You must be logged in to collect content