[Critique] Freddy, Chapitre 5 : L'enfant du cauchemar

Freddy, Chapitre 5 : L'enfant du cauchemar (1989)

  • Titre original: A Nightmare on Elm Street: The Dream Child
  • 1 h 30 min | Horreur, Thriller | 11 août 1989
    Note
    3/10
    Notez ce film :
    Nul !Très mauvaisMauvaisPas terribleMoyenPas malBonTrès bienExcellentChef d'Oeuvre (Soyez le premier à noter ce film !)
    Loading...
    L'ignoble Freddy a encore trouvé un moyen pour venir hanter les cauchemars des enfants de Elm Street : il se réincarne dans le bébé qu'attend Alice, celle qui l'avait pourtant vaincu dans le précédent épisode. Il arbore à nouveau crânement son chapeau, son pull rayé et ses longues griffes aiguisées et Alice aura fort à faire pour le ramener dans le sinistre asile psychiatrique où il fut conçu.

    Avec un 4e episode plutôt réussi mais souffrant de gros défauts, la saga Freddy commence à s’essoufller et on en voit des signes avec ce 5e chapitre, « L’enfant du cauchemar ». Pour ce nouvel épisode, changement de réalisateur – le cinquième tout de même – en la personne de Stephen Hopkins, à qui on doit notamment Predator 2 (1990). A ce jour, L’Enfant du Cauchemar reste l’épisode le moins rentable de la saga. Par exemple, en France, le film dépassera péniblement les 250 000 entrées. Le long-métrage remporte le Prix de la critique lors du festival de Fantasporto en 1990, mais également quelques Razzie Awards au passage. Alors, Freddy papa, bonne ou mauvaise idée ?

    L’ambition est claire ici : il s’agit de relancer la franchise (qui commence à se répéter sérieusement. Pour cela, le film n’est pas avare en détails sur l’histoire du grand balafré, et surtout la façon dont il est venu au monde, et la facheuse histoire de sa mère. Le problème, c’est que cela entraîne énormément d’incohérences et un scénario qui s’en fout presque que son histoire soit crédible. Car côté incohérences, on frise parfois le ridicule. Les questions sont nombreuses : pourquoi et coment Freddy ressucite-t-il ? Pourquoi personne ne se souvient des morts du 4e épisode ? Pourquoi Alice n’a plus ses pouvoirs ? En soi, l’idée de reprendre le personnage d’Amanda, la mère de Freddy (déjà aperçue dans Les Griffes du Cauchemar) pour revenir sur son histoire était bonne mais, elle est relativement mal exploitée.

    Et c’est domage car on aurait bien voulu que la relation entre la mère et son fils cramé soit un peu plus « profonde ». Heureusement, grâce à ce personnage, on en apprendra un peu plus sur les origines de notre tueur via un court flashback explicatif. (Amanda Krueger fut victime d’un viol collectif d’aliénés mentaux, le résultat donna naissance à Frédéric Charles Krueger alias Freddy…).

    Au delà des problèmes d’écriture, le film souffre aussi clairement du manque de talent du réalisateur. Car tout le problème du film, c’est non seulement cette incapacité à nous surprendre, mais plus grave, il finit par nous perdre, à force de semer le trouble sur cette frontière ténue entre le rêve et la réalité. Au final, on finit par ne plus rien comprendre. Côté meurtre, c’est pas bien fameux non plus. Même si les idées sont là, le rendu est souvent grotestque et cheap (la palme piur cette transofrmation sur une moto, totalement WTF). On ne parle même pas de la version française qui est une des pires que l’on a jamais entendu.

    Image du film "Freddy, Chapitre 5 : L'enfant du cauchemar"

    © 1989 New Line Cinema − Tous droits réservés.

    Même si L’Enfant du Cauchemar fait vaguement illusion durant sa première demi-heure, il finit par s’enliser dans les délires oniriques et fantasmagoriques stériles. Bref, on ne retiendra pas grand-chose de ce cauchemar sous péridurale.

    Add to Collection

    x

    You must be logged in to collect content