[Critique] Girls School Screamers

Girls School Screamers (1986)

1 h 20 min | Thriller, Mystère, Horreur | 7 mars 1986
Note
2/10
Notez ce film :
Nul !Très mauvaisMauvaisPas terribleMoyenPas malBonTrès bienExcellentChef d'Oeuvre (1 votes, moyenne 4,00 sur 10)
Loading...
De jolies jeunes filles, premières de la classe et pensionnaires d'une école religieuse, sont sélectionnées pour procéder à un inventaire chez un riche collectionneur. La maison dans laquelle elles sont censées travailler est naturellement complètement isolée. Rapidement, elles apprennent qu'une autre jeune fille, également pensionnaire de leur école, a trouvé la mort dans cette même maison il y a plusieurs dizaines d'années. L'une des filles, Elizabeth, découvre justement le journal intime de la défunte ainsi qu'un tableau la représentant. Le plus étrange est que le portrait lui ressemble comme deux gouttes d'eau !

Avec le logo de la « Troma » qui orne l’affiche, par ailleurs en partie mensongère, on pourrait penser que Girls School Screamers est une énième production dégénérée issue de la firme la plus loufoque de la planète, il n’en est rien, c’est même tout le contraire. Mélange de slasher et de film de maison hantée, Girls School Screamers commence de fort belle manière, en effet avec un enfant qui fait face à un fantôme peu ragoutant. À ce moment là du visionnage, le réalisateur John P. Finegan donne l’illusion de l’espoir quant à la qualité de son film. Illusion qui ne va pas durer puisque, passé le générique il est difficile de rester éveillé ou même de résister à la tentation de prendre sa télécommande pour arrêter le métrage tant celui-ci est d’un ennui profond.

Peu aidé par les acteurs qui font le minimum, et les péripéties débiles des adolescentes (parties de cache-cache et spiritisme entre autres activités palpitantes) gonflent la durée d’un film qu’on aurait voulu plus court.  Malgré une tentative vaine de poser une certaine ambiance de suspense, il est complètement raté et il faudra attendre trois bons quart d’heure avant que le film ne décolle vraiment, avec le massacre des jeunes femmes, qui bizarrement ne crient pas autant que le titre laisse le suggérer. Bien qu’hors sujet par rapport au reste du métrage, la partie slasher est la plus réussie, la variété des meurtres et des ustensiles utilisés sont assez variés et quelques effets gore sont sympathiques, mais parfois illisibles du fait qu’ils se déroulent dans une obscurité quasi-totale. Cependant ceci ne parvient pas à sauver le film du naufrage, car malgré quelques qualités disséminées ici et là et une musique étrangement excellente comparée aux images qu’elle accompagne.

En bref, Girls School Screamers est un film à réserver aux fans d’horreur les plus curieux et aux fans les plus complétistes du slasher movies qui cherchent des péloches des années 80.

Par Jonathan Roch

Add to Collection

x

You must be logged in to collect content