La part des ténèbres

La part des ténèbres (1993)

  • Titre original: The Dark Half
  • 2 h 02 min | Mystère, Horreur | 23 avril 1993
    Note
    3/10
    Notez ce film :
    Nul !Très mauvaisMauvaisPas terribleMoyenPas malBonTrès bienExcellentChef d'Oeuvre (2 votes, moyenne 3,50 sur 10)
    Loading...
    Thad vit parfaitement heureux, et ecrit meme, sous un pseudonyme, des livres a succes ultra-violents qui lui permettent d'arrondir ses fins de mois. Jusqu'au jour ou il decide d'eliminer son heros imaginaire pour s'attaquer a une litterature plus serieuse. Mais la creature se rebiffe, prend vie et commence a semer la terreur.

    Film sorti sur les écrans en 1993, « La part des Ténèbres » est mis en scène par George A. Romero, adapté du livre de Stephen King du même nom. L’auteur s’inspire de sa propre expérience personnelle pour écrire cette histoire qui raconte ici la vie du romancier Thad Beaumont qui travaille sous le pseudonyme de George Stark, auteur de romans sanglants. Il décide, suite à une chantage, d’enterrer ce dernier pour se consacrer à des écrits plus matures. Cependant Starck devient réel et commence à semer la mort autour de l’écrivain.

    Image du film "La part des ténèbres"

    © 1993 George A. Romero Productions − Tous droits réservés.

    Le réalisateur s’éloigne ici de ses standards habituels, à savoir les films de zombies, pour se tourner vers une histoire plus profonde et personnelle dont seul Stephen King a le secret : celle d’un écrivain tourmenté par ses propres créations et qui en perd le contrôle. Peur secrète de King mais pas seulement, car nombres de cinéastes et/ou artistes on put connaître cette peur. King a écrit cette histoire suite à la découverte de sa propre identité secrète, il a écrit quelques livres sous nom de plume de Richard Bachman, par le grand public en 1985.

    Image du film "La part des ténèbres"

    © 1993 George A. Romero Productions − Tous droits réservés.

    Même si le message est profond, le film se perd. L’ambiance glauque n’est pas au rendez-vous, le héros principal joué par Timothy Hutton n’est pas des plus convaincants en méchant (il sort une punchline clichée à chaque meurtre), les meurtres d’ailleurs ne sont ni dérangeants ni hyper sanglants alors que Stark est décrit comme un sadique. Restent les maquillages, biens réussis, ils montrent le personnage de Stark se décomposer à mesure que le film avance et qui, hasard ou coïncidence, fini par ressembler à un zombie. Mais c’est trop peu pour en faire un bon film. On ne ressort pas marqué par ce long-métrage bien que le matériau de base soit très bon, car c’est l’une des œuvres les plus personnelles de King.

    Image du film "La part des ténèbres"

    © 1993 George A. Romero Productions − Tous droits réservés.

    Preuve, une fois encore, qu’adapter du King sur grand écran n’est pas chose aisée même pour un réalisateur de la trempe de Romero. Echec au box-office à sa sortie il est néanmoins maintenant un film aimé des fans du genre.

    CG

    Add to Collection

    x

    You must be logged in to collect content