[Critique] La Prophétie des ombres

La Prophétie des ombres (2002)

  • Titre original: The Mothman Prophecies
  • 1 h 59 min | Drame, Horreur, Mystère | 25 janvier 2002
    Note
    3/10
    Notez ce film :
    Nul !Très mauvaisMauvaisPas terribleMoyenPas malBonTrès bienExcellentChef d'Oeuvre (1 votes, moyenne 3,00 sur 10)
    Loading...
    Juste avant de mourir, la femme du journaliste John Klein raconte à son mari avoir vu une silhouette étrange. Après enquête, John Klein s'aperçoit que plusieurs personnes de cette ville ont été témoins de la même vision et que toutes sont mortes. Ce spectre diabolique ne peut être vu que par les futures victimes.

    Le 5 septembre, à Washington DC, avant de mourir, la femme du journaliste John Klein raconte à son mari avoir vu une silhouette étrange. Le 12 novembre, à Point Pleasant, en Virginie, ce dernier s’aperçoit, après enquête, que plusieurs personnes de cette petite ville ont été témoins de la même apparition… et que toutes sont décédées. “Créatures étranges”, “regard glaçant”, ces indications semblent décrire un spectre diabolique que seules les personnes qui vont mourir aperçoivent. Le 28 novembre, à Denver, dans le Colorado, la silhouette apparaît et 99 personnes périssent. Le 10 décembre, à Point Pleasant, la silhouette de mauvais augure se manifeste à nouveau… Annonce-t-elle une catastrophe? La psychose commence.

    Image du film "La Prophétie des ombres"

    © 2002 Screen Gems − Tous droits réservés.

    “La Prophétie Des Ombres” ou “The Mothman Prophecies”, en version originale, est sorti en 2002 au cinéma et c’est l’adaptation d’un roman éponyme de l’écrivain John A. Keel paru en 1975. L’histoire est inspirée d’événements s’étant vraiment déroulés à Point Pleasant, en Virginie entre novembre 1966 et décembre 1967. Plusieurs personnes affirment avoir vu une étrange créature un “homme papillon” durant cette période jusqu’au 15 décembre qui voit l’effondrement du pont du Silver Bridge et la mort de 46 personnes.

    Image du film "La Prophétie des ombres"

    © 2002 Screen Gems − Tous droits réservés.

    L’auteur du livre, journaliste et ufologue, a lui même été témoin d’étranges phénomènes et il avance la théorie comme quoi le “Mothman” serait venu d’un autre monde pour avertir d’une catastrophe imminente… Peut-être qu’il aurait dû avertir que ce film en serait une. Car il faut bien le dire,
    même si l’idée de base était super intéressante, le résultat final laisse vraiment à désirer. Richard Gere (Pretty Woman) incarne le journaliste John Klein qui enquête sur ces étranges phénomènes depuis la disparition de sa femme jouée par Debra Messing (Will & Grace) et bien qu’il ne nous ai jamais vraiment habitué à des chefs-d’oeuvres, Richard Gere semble ici perdu dans le vide de cette histoire qui se prend trop au sérieux et qui accumule les jump scare ratés et les effets spéciaux bidons.

    Image du film "La Prophétie des ombres"

    © 2002 Screen Gems − Tous droits réservés.

    Le réalisateur Mark Pellington, qui passe derrière la caméra pour la deuxième fois, livre un film trop long (2 heures) et qui n’a jamais de fulgurances pour nous tenir éveillés, trop de premier degrès pour une histoire qui aurait mérité un meilleur traitement et une vraie réflexion. Les films inspirés d’histoires vraies ont tendance à créer une psychose chez le spectateur avant même le début de l’intrigue, preuve par exemple avec les “Conjuring”. Mais adapter une histoire dites vraie n’est pas une certitude de réussite. “La Prophétie Des Ombres” est digne d’un film de série Z à regarder un dimanche après-midi pluvieux sur RTL9 avec aussi Laura Linney (Truman Show) ou encore David Eigenberg (Chicago Fire).

    Clément GAUGUE

    Add to Collection

    x

    You must be logged in to collect content