[Critique] Les yeux de Julia

Les yeux de Julia (2010)

  • Titre original: Los ojos de Julia
  • 1 h 56 min | Horreur, Thriller | 29 octobre 2010
    Note
    4/10
    Notez ce film :
    Nul !Très mauvaisMauvaisPas terribleMoyenPas malBonTrès bienExcellentChef d'Oeuvre (1 votes, moyenne 10,00 sur 10)
    Loading...
    Quand Julia apprend la mort de sa soeur Sara, tout semble indiquer qu’elle s’est suicidée. Mais Julia n’arrive pas à accepter cette version des faits et commence à passer au crible les événements qui ont eu lieu les derniers mois avant le drame...

    Quand Julia apprend la mort soudaine de sa sœur Sara, tout semble clairement indiquer qu’elle s’est suicidée. Mais Julia n’arrive pas à accepter cette version des faits et commence à passer au crible les événements qui ont eu lieu les derniers mois avant le drame. La découverte d’éléments déconcertants, en désaccord avec la personnalité de Sara, et sa rupture de contacts avec son entourage, ne font que nourrir les soupçons de Julia quant aux circonstances réelles du décès…

    Emmené par l’équipe de production du surestimé « l’Orphelinat » ( avec en tête Guillermo Del Toro et surtout la même actrice principale ), Les yeux de Julia confirme bien que l’Espagne est, avec le Royaume-Uni, un des pays fondateurs du cinéma fantastique Européen qui déçoit rarement. Rapidement identifiable dans la manière de filmer, le réalisateur espagnol lambda est souvent encensé par les critiques, trop heureux de trouver une référence au cinéma de genre plus proche de notre France si décevante en la matière. Car on se laisse souvent mener par le bout du nez par ces talentueux ibériques qui savent filmer et donner une ambiance incontestable à un métrage, et on oublie bien trop souvent que les histoires racontées ne sont ( presque ) jamais originales en se disant que ce n’est pas bien grave, étant donné qu’on a pris un pied visuel du tonnerre.

    Image du film "Les yeux de Julia"

    © 2010 Universal Pictures International (UPI) − Tous droits réservés.

    Les Yeux de Julia ne déroge pas à la règle puisque l’histoire rappelle le The Eye d’il y a quelques années et on s’attend plus ou moins au même déroulement. Le film joue ainsi sur la corde ( un peu facile mais véritablement efficace ) de la cessité progressive, de l’angoisse que cela engendre, des dangers potentiels que l’on est plus capables d’entrevoir, et de la tristesse de ne plus pouvoir voir les gens que l’on aime… C’est séduisant sur le papier mais, alors que la première demie-heure est plutôt plaisante,  le film se  perd vite dans un rythme que l’on aurait souhaité plus soutenu. La faute à une multiplication de références qui finissent par sonner de glas de l’originalité ou encore à la perte de repères venant du mélange des genres entre fantastique et survival. Car à la sortie, on a un vague sentiment de « tout ça pour ça ? », où on a fait monter la sauce pendant une heure en faisant croire à de superbes idées qui ne seront qu’effleurées pour finalement terminer sur un slasher des plus ennuyeux.

    Image du film "Les yeux de Julia"

    © 2010 Universal Pictures International (UPI) − Tous droits réservés.

    Loin d’être totalement vain, Les Yeux de Julia fourmille pourtant de plans et de scènes magnifiques voire même poétiques avec un traitement de l’amour très touchant bien qu’un peu mielleux. Alors pourquoi gâcher cette poésie par une conclusion bien trop réaliste et frustrante, et qui laisse en bouche le goût d’un incommensurable gâchis.


    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Add to Collection

    x

    You must be logged in to collect content