L'Étrange pouvoir de Norman

L'Étrange pouvoir de Norman (2012)

  • Titre original: ParaNorman
  • Note
    8/10
    Notez ce film :
    Nul !Très mauvaisMauvaisPas terribleMoyenPas malBonTrès bienExcellentChef d'Oeuvre (2 votes, moyenne 9,00 sur 10)
    Loading...
    Une petite ville est prise d'assaut par une armée de zombies. Qui peut-on appeler à la rescousse ? Le seul garçon du coin capable de parler avec les morts : Norman. Pour sauver ses congénères d'une malédiction vieille de plusieurs siècles, Norman va devoir combattre zombies, fantômes, sorcières et, les plus effrayants de tous, une tribu d'adultes demeurés. Mais ce garçon marginal aux penchants morbides va voir ses pouvoirs paranormaux poussés dans leurs derniers retranchements.

    Une petite ville est prise d’assaut par une armée de zombies. Qui peut-on appeler à la rescousse ? Le seul garçon du coin capable de parler avec les morts : Norman. Pour sauver ses congénères d’une malédiction vieille de plusieurs siècles, Norman va devoir combattre zombies, fantômes, sorcières et, les plus effrayants de tous, une tribu d’adultes demeurés. Mais ce garçon marginal aux penchants morbides va voir ses pouvoirs paranormaux poussés dans leurs derniers retranchements.

    Nouveau film du studio LEIKA après Coraline réalisé par le brillant Henri Selick  (aussi réalisateur de L’Etrange Noël de Monsieur Jack) « Paranorman » (oui on préfère ce titre) est un film en « Stop-Motion » processus remontant à la création du cinéma mais trop peu utilisé de nos jours.

    Le film montre un héros, Norman,  ayant le pouvoir de converser avec des morts. Sur ce postulat de base, assez classique, les réalisateurs détournent assez habilement les codes inhérents à ce type de registre, à l’image de l’intro dévoilant un film de série Z de zombies à la réalisation amateur (on y voit un micro et une actrice pot de fleurs). Par cet astucieux hors d’œuvre les réal nous invitent à accepter pleinement le monde fantasque de Norman. Une des très bonnes idées de ce film est de ne pas avoir introduit la découverte des pouvoirs par Norman lui-même mais de les intégrer comme déjà existants. Cela nous permet de découvrir un personnage marginal et forcément rejeté ou moqué par ses pairs.

    En fait la structure du film n’est pas si commune pour un film pour enfants, il prend son temps dans la 1ère demi-heure pour présenter les différents protagonistes afin d’ensuite faire avancer l’histoire.  Les personnages sont tous bien écrits et ne correspondent pas aux clichés attendus, assez brillamment d’ailleurs le scénario prend plaisir à présenter des personnages détestables avec Norman sous un nouveau jour au fur à mesure que l’intrigue se met en place. Norman n’est pas un héros, il n’est même pas courageux mais il va se retrouver malgré lui embarqué dans une histoire qui le dépasse. L’humour assez présent et tendre avec ses personnages, il n’oublie pas quelques pointes de tristesses ou de titillements sur l’ado d’aujourd’hui. A ce propos, il ne faut pas oublier le casting très réussi et une mention pour la voix de Casey Affleck en grand frère un peu neuneu. Le doublage s’est fait en premier et se trouve donc parfaitement inséré dans l’animation des personnages.  Le « Character Design » est des plus réussi dans le genre et multiplie les clins d’œil (de « Walking Dead » à « Sleepy Hollow ») avec un côté décalé.

    Le film n’est pas avare en séquences d’actions très bien mises en scène, ce qui est un tour de force, le film étant fait image par image. La séquence de poursuite en voiture, par exemple, est un modèle de lisibilité, multipliant les gros plans et les plans larges avec une virtuosité exemplaire. Sans spoiler, la scène finale est aussi magnifique mélangeant des prises de vues en Stop-Motion et des séquences animées avec des fulgurances visuelles (elle mérite à elle seule la vision du film) qui éblouissent la rétine. A ce propos, le film à été tourné en 3D et cela se voit, aucune fausse note à ce niveau. Filmée avec 2 Canon 5D (un pour chaque œil), la 3D rend justice au soin apporté à la profondeur des décors et sait rester parfaitement lisible dans toute les scènes.

    Pour finir ce film est une excellente surprise du niveau de Coraline en un peu plus sombre, il n’est pas forcement destiné à tous les âges (certaines scènes foutent un peu la frousse même) mais pour les grands c’est un régal, c’est assez rare d’avoir des pépites dans la production si lisse pour enfants de nos jours et rien que pour cela j’espère qu’il trouvera son public, en tout cas, on en veut encore !

    Aucun commentaire

    1. J’ai été ébahie par l’histoire et les mouvement de ce film qui est très réussi et qui à su me charmer a sa manière !!!!!! Je vous le conseille fortement

    Laisser une réponse

    Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

    *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Add to Collection

    x

    You must be logged in to collect content