[Critique] Long Weekend

Long Weekend (2009)

Note
5/10
Notez ce film :
Nul !Très mauvaisMauvaisPas terribleMoyenPas malBonTrès bienExcellentChef d'Oeuvre (1 votes, moyenne 4,00 sur 10)
Loading...
Un couple profite d'un long week-end pour partir en camping et se retrouver. Mais leur intrusion sans gêne dans ce bush préservé excite la faune et la flore. Face à une Mère Nature qui sait comment leur faire sentir qu'ils ne sont pas les bienvenus, ils ne savent pas s'ils vont pouvoir s'en sortir...

 

Voilà un film qui aura mis du temps à débarquer chez nous et hélas c’est par la case DTV ; alors qu’il a fait le Festival de Gérardmer de 2009. Enfin bref passons car une fois de plus Metropolitan nous livre une belle galette (Blu ray à l’appui avec une HD sublime) sur l’histoire de ce couple déchiré ; partant à l’aventure, le temps d’un week end, en pleine nature pour essayer de réparer les pots cassés.

Image du film "Long Weekend"

© 2009 − Tous droits réservés.

Avec un réalisateur qui pousse ces personnages jusqu’au bout et les livre à eux même face cette nature personnifiée; s’acharnant vraiment au point même de les séparer encore plus. Les plongeant ainsi dans des situations de plus en plus inconfortables et pour en faire monter le suspense de manière crescendo ; jusqu’à l’apothéose finale très haletant. Quelle fin !!! (Non pas de spoil rassurez vous).
Ce 2ème film australien de Jamie Blanks (Urban Legends et Mortelle St Valentin) en collaboration avec Everett De Roche (l’auteur de l’original et de son remake) joue encore avec les éléments (comme déjà leur 1ère œuvre Storm Warning un autre bijou – toujours inédit en France). Il aime ses personnages et les situations extrêmes, qu’il nous fait partager de manière viscérale car elles se ressentent vraiment à l’écran.
Jim Cavieziel est impeccable dans ce rôle de macho que le public arrive à  détester mais en même temps, ne néglige pas de s’identifier malgré tout par la force de cette excellente réalisation. Le découpage précis est aussi pour beaucoup. Quant à la nature omniprésente, elle est envoutante et machiavélique. Ce film est terriblement efficace et remplit son contrat de pur divertissement plus qu’abouti.

Par Colin

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Add to Collection

x

You must be logged in to collect content