[Critique] Slumber party massacre

Slumber party massacre (1982)

  • Titre original: The Slumber Party Massacre
  • 1 h 16 min | Comédie, Horreur | 12 novembre 1982
    Note
    2/10
    Notez ce film :
    Nul !Très mauvaisMauvaisPas terribleMoyenPas malBonTrès bienExcellentChef d'Oeuvre (4 votes, moyenne 6,75 sur 10)
    Loading...
    En l'absence de ses parents, Trish invite quelques amis pour une petite soirée entre filles. Leurs petits amis, n'étant pas conviés, cherchent à s'introduire inopinément, bien décidés à leur causer une petite frayeur. Mais un évadé de l'hôpital psychiatrique va lui aussi participer à la fête, accompagné de son infernale foreuse mécanique...

    Acheté il y a deux mois à Auchan pour 1 euro, Slumber party massacre fait partie de la vague des post-slasher des années 80. L’affiche en dit déja long : la couleur rouge vous rappelle qu’il s’agit d’un film d’Horreur, ( au cas où que vous n’ayez pas lu le titre ), une jeune fille visiblement apreurée est présente et un commentaire au jeu de mots irréprochable est inscrit  » il revient pour vous percer à jour »…

    Affiche du film "Slumber party massacre"

    © 1982 − Tous droits réservés.

    Le décor est donc planté, petite ville des Etats-Unis, une bande de jeunes dans les années 80 habillés comme des parasols, des professeurs de 5ans de plus que leurs élèves.. Cela commence par une annonce par le journal qu’un dangereux criminel s’est échappé de l’hopital psychiatrique.. ; mais bizarement tout le monde semble s’en foutre, puisqu’ils coupent la radio à chaque fois que les informations en parlent..
    Et personne ne trouve pas bizarre non plus qu’une camionnette blanche ( appartenant à une journaliste tuée ) se balade dans toute la ville ; mais laissons leur  le bénéfice du doute, peut être sont-ils naifs…

    Kelly, la plus jolie fille du lycée ( non c’est jamais le boudin 1er de la classe ! ) organise une soirée pyjamas chez elle alors que ses parents sont partis en week-end ; celle ci habite dans une grande maison d’un quartier résidentiel avoisinnante de celles de ces copines. Les invitations lancées, Kelly se retrouve seule chez elle , le soir de la fête à attendre ses amies.

    Bon, ça semble assez mal barré pour elles, parce que ce que nous, spectateurs nous savons, c’est que le tueur en question est celui qui conduit la camionnette, qui les suit à distance courte sans se faire remarquer ( quel homme ! ), qui leur pique des trucs dans leurs poubelles pour les dissimuler un peu partout,  et qui rentre dans toutes les maisons comme dans des moulins. Il gratte aussi aux portes / fenêtres /renverse les poubelles, fait aboyer les chiens ; enfin bref toutes sortes de bruits pour se faire repérer.

    Les amies réunies, le livreur de pizza arrive (ehh oui elles savent pas cuisiner les cruches ), mais il est emputé de ses deux yeux. C’est alors que la panique s’empare des filles : il y a bien un tueur. Lequel va se faire un plaisir de les trucider chacune leur tour ; et donc il leur tombe sur la tronche dans les endroits reculés de la maison. Il a une affection particulière pour le garage d’ailleurs.
    Ce grand homme parle très peu, ou même pas du tout, il doit dire une phrase dans tout le film  » que tu es belle, je t’aime, je dois te tuer » ; il est aussi armé d’une foreuse mécanique ( eh oui il fait son original ! ), il aurait pu choisir un batteur électrique ou une tondeuse de jardin, mais la foreuse c’est plus fun. ( note : on se demande comment elle fonctionne, il doit avoir une grande rallonge ; ou une batterie super longue durée ).

    Aucun commentaire

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Add to Collection

    x

    You must be logged in to collect content