Storage 24

Storage 24 (2012)

1 h 27 min | Horreur, Science-Fiction | 29 juin 2012
Note
6/10
Notez ce film :
Nul !Très mauvaisMauvaisPas terribleMoyenPas malBonTrès bienExcellentChef d'Oeuvre (2 votes, moyenne 8,00 sur 10)
Loading...
Alors que Londres est plongé en plein chaos, Charlie et Shelley, accompagnés par leurs meilleurs amis Mark et Nikki, se retrouvent piégés dans un hangar labyrinthique. Ils deviennent la proie d'une créature vorace...

Mélange bâtard de film de science-fiction, survival et comédie romantique, Storage 24 est un film Britannique ayant été présenté au marché du film à Cannes en 2012. Dès le début, on a tout de suite en tête l’excellent Attack The Block, qui nous avait scotchés sur place l’année dernière. Mais concernant Storage 24, pas de renouvellement du genre puisqu’on est en terrain conquis. Vous connaissiez les films de couloirs ? Découvrez le film d’entrepôt ( inventivité ) puisque l’intégralité du métrage se situe dans un hangar de stockage. Mais à la surprise générale, ça passe plutôt bien : grâce à une touche légère chère à nos amis anglais, on comprend vite que le film ne se prend pas au sérieux, et tant mieux.

Côté cinéma : pas grand chose à se mettre sous la dent : filmer un hangar 10 minutes, c’est bien mais 1h30 on commence à trouver le temps long, les travellings latéraux n’aidant pas. Ça ressemble à beaucoup de choses, ça voudrait bien ressembler à Alien ou Predator, mais ça ressemble plutôt à Relic. Pour y rester fidèle, quelques règles du Survival sont respectées : le crétin et la blonde de service se font bouffer par méchant monstre, le héros au début looser s’achète du courage…

Le mélange entre préoccupations amoureuses des protagonistes ( le héros vient de se faire larguer et paf, il tombe sur son ex alors qu’il va récupérer ses affaires au hangar ) et de l’attaque d’Alien sur fond de conspiration gouvernementale n’est pas des plus subtils. Mais avec un budget qu’on devine assez bas, le réalisateur tente de tirer parti du huit clos misant à fond sur les relations ( un peu creuses ) dignes d’un Soap Opera.

Storage 24 n’est donc qu’un pur plaisir coupable de bonne facture qui fait passer le temps, et pour ne rien gâcher, permet de se marrer un peu devant le charcutage en règle de ces post-adolescents pas toujours très intelligents. Mais on a connu largement pire et rien que pour le look de la créature, Storage 24 n’est pas honteux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Add to Collection

x

You must be logged in to collect content