[Critique] The Babysitter

The Babysitter (2017)

1 h 25 min | Horreur, Comédie | 13 octobre 2017
Note
7/10
Notez ce film :
Nul !Très mauvaisMauvaisPas terribleMoyenPas malBonTrès bienExcellentChef d'Oeuvre (1 votes, moyenne 5,00 sur 10)
Loading...
Trop excité pour dormir, Cole découvre que sa baby-sitter ultra-sexy appartient en réalité à une secte satanique prête à tout pour le faire taire.

Le réalisateur McG est capable de tout, du meilleur, du pire et du moyen. Gros spécialiste du cinéma d’action (Terminator Renaissance, Target, Charlie’s Angels…), il a aussi déja fait ses armes dans le cinéma d’horreur avec notamment des films plutôt confidentiels comme Mercy (2014) et Stay Alive (Direct to DVD sorti en 2006). Sur le papier, The Babysitter était donc plutôt casse gueule, c’est sans doute pour ça qu’il traînait depuis des mois dans notre liste Netflix. Jusqu’à ce Dimanche soir pluvieux où on a décidé de lui donner sa chance. Et on a eu raison d’y croire.

Image du film "The Babysitter"

© 2017 Wonderland Sound and Vision − Tous droits réservés.

The Babysitter est une réussite inespérée, une belle surprise tout droit dans la lignée des films de Joe Dante ou Joseph Kahn : un scénario certes simpliste (le synopsis tient sur une ligne) mais dont le traitement et la maitrise parvient à rendre le tout hyper divertissant. Et le réalisateur ne s’en cache pas : le film est volontairement trash (du cul et du sang, what else ?) mais il tombe tout à fait juste avec son propos et surtout avec les questionnements du jeune héros de 12 ans, en pleine puberté.  Le jeune homme est d’ailleurs ce qu’il y a de plus intéressant, car il va se révéler au fur et à mesure du film ; il va réussir à passer au dessus de ses angoisses pour devenir UN HOMME, un vrai, qui bastonne ceux qui le harcèlent. D’ailleurs, le jeune acteur Judah Lewis est littéralement parfait en puceau introverti et terrifié mais aussi en justicier.

Image du film "The Babysitter"

© 2017 Wonderland Sound and Vision − Tous droits réservés.

Ce qui transpire de « The Babysitter », c’est que le réalisateur à l’air de tellement s’amuser avec cette version gore de « Maman, j’ai raté l’avion »qu’il embarque illico le public avec lui. Ainsi, les 1h30 de film passent à la vitesse de la lumière. Et c’est pas tout, puisque derrière le vernis de l’humour, se cache une critique acerbe du culte de la réussite à l’américaine  avec des personnages tellement caricaturaux qu’ils en deviennent ridicules. Le film s’assume totalement, et cela lui donne la liberté d’aller au-delà de la série B bien conne. L’humour est particulièrement réussi, bien placé, toujours au cordeau et ne nous fait jamais décrocher.  Autre point fort : le film est vraiment sanglant : les mises à mort sont toutes réussies et font gicler des litres de sang, pour notre plus grand bonheur. Quant aux dialogues ils sont à l’image de la folie des personnages et ils communiquent une bonne humeur parcourt le film, si bien qu’on lui pardonne sans problème ses quelques défauts.

Image du film "The Babysitter"

© 2017 Wonderland Sound and Vision − Tous droits réservés.

Surprenant, The Babysitter tombe juste et plaira aux fans de comédies horrifiques bien pensées, pas si bêtes et surtout généreuses. Le film parfait pour passer un bon moment.

Add to Collection

x

You must be logged in to collect content