The Mist

The Mist (2007)

Note
6/10
Notez ce film :
Nul !Très mauvaisMauvaisPas terribleMoyenPas malBonTrès bienExcellentChef d'Oeuvre (3 votes, moyenne 9,00 sur 10)
Loading...
Tandis qu'une brume étrange semble envelopper une petite ville du Maine, David Drayton et son jeune fils Billy se retrouvent pris au piège dans un supermarché, en compagnie d'autres habitants terrorisés. David ne tarde pas à s'apercevoir que le brouillard est peuplé d'inquiétantes créatures... Leur seule chance à tous de s'en sortir consiste à s'unir.

Adaptation très fidèle de la nouvelle de Stephen King, « The Mist » a reçu un accueil assez mitigé lors de sa sortie et on peut comprendre pourquoi. Bien que la fin développée par le réalisateur Franck Darabont soit plus visuelle et impactante que la fin créée par Stephen King, l’ensemble du film suit bien le développement de la nouvelle et intègre toutes les dimensions du récit original.

Image du film "The Mist"

© 2007 Darkwoods Productions − Tous droits réservés.

The Mist illustre efficacement les questions de religion, de peur et d’instinct de survie abordées par la nouvelle de King. La palette des personnages permettent d’extrapoler les différentes réactions humaines lorsqu’une situation aussi extraordinaire se présente. On retrouve très clairement mis en opposition des comportements plutôt archaïques, surtout motivés par la peur et régis par la violence. On retrouve aussi des actions de compassion et d’entraide portés par l’espoir et une grande considération pour la vie humaine.

Image du film "The Mist"

© 2007 Darkwoods Productions − Tous droits réservés.

Le semi huis-clos de The Mist tourne autour de cette dualité humaine, les monstres cachés dans la brume ne sont qu’un prétexte pour souligner la laideur de la nature humaine. Franck Darabont réussi ce pari de centrer le film sur les événements qui se passent à l’intérieur du supermarché en oubliant parfois que le danger initial se trouve dans la brume. Une jolie réussite pour ce film sans grande prétention, pourtant on sent une certaine difficulté à transmettre les émotions des personnages. Difficile pour le spectateur de s’imaginer dans ce supermarché, on éprouve peu de compassion pour ces personnages en détresse. Pour ce qui est des créatures de la brume, The Mist se montre assez inventif dans leur création visuelle. Certains effets brûlent un peu les yeux mais dans l’ensemble c’est assez convaincant et oppressant. Le défi est relevé, personne n’aimerait croiser une de ces horreurs en allant acheter ses courses.

Image du film "The Mist"

© 2007 Darkwoods Productions − Tous droits réservés.

Le rythme est fluide, certains personnages sont bien développés et parfois très bien interprétés (notamment Marcia Gay Harden dans le rôle de la gourou illuminée), l’ambiance est convaincante et le visuel pertinent. Cependant, rien ne transcende, on a globalement un bon film, mais le rendu est assez plat. On sent que le réalisateur s’est contenté de suivre le récit de King, avec peu de prises de risque, peu d’innovation hors mis ce twist final déchirant et étonnamment bien mené.

Image du film "The Mist"

© 2007 Darkwoods Productions − Tous droits réservés.

L’adaptation de « The Mist » est une bonne surprise, le film joue la carte de la sécurité mais ça fonctionne, à l’inverse de la série de 2017 qui réinterprète complètement cette nouvelle et qui se plante en beauté. Le film de 2007 vaut le coup d’œil si on a aimé la nouvelle, ou si on préfère une version résumée de cette nouvelle. Malgré tout les bons points, ce film de genre n’est pas franchement mémorable, on y trouve de bons éléments mais le résultat final fait un peu téléfilm à gros budget.

Par Joanny Combey

Add to Collection

x

You must be logged in to collect content