2ème sous-sol (2007)

  • Titre original: P2
  • 1 h 38 min | Horreur, Thriller | 9 novembre 2007
    Note
    4/10
    Notez ce film :
    Nul !Très mauvaisMauvaisPas terribleMoyenPas malBonTrès bienExcellentChef d'Oeuvre (5 votes, moyenne 6,80 sur 10)
    Loading...
    Le soir de Noël. Angela reste tard au bureau pour finaliser un contrat. Elle descend au parking pour prendre sa voiture qui ne démarre plus. Le gardien du parking lui vient en aide et lui propose de venir prendre un petit verre. Après lui avoir ri au nez, elle perd connaissance pour se réveiller ligotée dans la loge du gardien, bien décidé à la garder pour le réveillon.

    Synopsis : Le soir de Noël, Angela, collaboratrice surmenée d’un cabinet d’affaire, part au dernier moment de son bureau pour rejoindre les agapes d’une soirée familiales à tendance dinde aux marrons / paquets cadeaux chatoyants. Problème : sa voiture refuse de démarrer. Autre problème : les portes vers l’extérieur de l’immeuble sont mystérieusement bloquées. Quelqu’un veut retenir Angela, et ce quelqu’un ne va pas tarder à se manifester.

    Franck Khalfoun n’est pas inconnu au bataillon : il a déjà tenu quelques petits rôles à l’écran et joué, il y a quinze ans, les utilités derrière la caméra d’Alexandre Arcady. C’est sous l’impulsion du fils de celui-ci ( Alexandre Aja ), ami pour lequel il a tenu le personnage de Jimmy dans Haute tension, qu’il trouve l’opportunité de diriger son premier film. Aja et Levasseur à la production, mais également à la co-écriture, 2ème sous-sol ( P2 de son titre original ) repose donc sur un scénario écrit à six main ( comment ça on dirait pas ? ). C’est vrai que l’intrigue est simpliste, elle est même trop simple

    La narration est d’abord longue à se mettre en marche : le  défaut principal du film réside dans le fait que l’action met longtemps à vraiment dégénérer ( une bonne demi-heure ) . Pendant toute la première partie, il y a beaucoup trop de verbiages entre la victime et son prédateur et, du coup, cela traîne en longueur avant d’attaquer vraiment la partie purement survival. Le scénario ne manque pas de rebondissements utilisés avec rythme et trouvailles par la réalisation( heuresement parce que 1h30 dans un parking, on s’ennuie vite ! ). Mais Franck Khalfoun ne parvient jamais à faire naître une tension palpable et croissante. Il nous propose un affontement exécuté sans trop voyantes maladresses ni réelle originalité. Mais P2 capitalise  un peu trop sur les arguments esthétiques développés par sa cérébrale actrice principale ( sympa pour les filles qui regardent ! )

    Le parking est rendu comme un labyrinthe ; des sous-sols de l’immeuble coupés du monde ne sont que peu exploités tant esthétiquement que psychologiquement : à aucun moment  une reconnaissance des lieux par le scectateur n’est possible, et les pérégrinations affolées de la blonde tournent à vide, négligeant d’impliquer le spectateur. On peut regretter que Khalfoun n’utilise pas ce décor jusque dans ces moindres recoins ;  le décor étant l’argument premier du long-métrage, on est un peu frustré de voir toujours les mêmes sous-sols et de ne pas un peu plus exploiter ce parking.

    Côté interprétation, Wes Bentley, dans le rôle du gardien de parking sociopathe, réussit à dessiner une esquisse de personnage intéressant, cumulant à la fois une forme de naïveté et une propension à la violence explosive. Mais il est desservi par le niveau du scénario qui exploite peu son côté de laissé pour compte presque attachant, il rejoint tristement la longue liste des psycho-killers de base à éliminer sans aucun égard. .Rachel Nichols s’en tire plutôt bien dans son rôle de dame en détresse qui jouera au trompe-la-mort pendant plus d’une heure, mais il semble très souvent que le réalisateur pense plus à remplir son cadre avec la jolie anatomie de son interprète féminine plutôt que d’étoffer un caractère qui demeure assez fade.

    C’est la déception qui nous prend à la fin de ce film ; le réalisateur échoue à renouveler le genre du thriller claustrophobe, ce film aurait peut-être dû se contenter d’une sortie en direct en DVD, Ce fromat étant plus approprié pour la chasse à la bombasse qui ne sort en rien des sentiers battus. Mais la célébrité de son producteur devant faire son effet, on classera 2ème sous-sol comme une des étapes dans la progression d’Aja, qu’on surestime peut être un peu finalement.

    Aucun commentaire

    1. bon film

    2. Pas mal, mais sans plus …

    3. c tres bien ces films

    4. Plusieurs personnes m’ont parlé de ce film, qui fut une grande déception pour eux… mais je suis vraiment attiré pour visionner ce film. En tout cas bravo pour ce beau blog, je ne suis pas trop films d’horreur – à part ceux de Stephen King et quelques autres, mais ce blog me paraît très intéressant !

    5. Ce film n’est pas anodin je l’ai trouvé fin et bien écrit. Le réalisateur accentue sur l’effet pervers et sadique du gardien et sur son amour. Bien que le film ne se passe que sur 1 lieu on peut dire qu’il est réussit même si quelquefois l’actrice principale m’a fait rire de part ses réactions 🙂 ma note serait 15/20.

    6. trés bon suspens avec pleins de rebondissements, alexandre aja a du tourner quelques scènes ça se voit. note : 3,5/5

    7. Une fin qui laisse à sa faim…

    Laisser un commentaire

    Add to Collection

    x

    You must be logged in to collect content