La Maison du Diable

alexa1235 4 février 2010 Critiques, Direct to Dvd, Dommage ... Commentaires fermés sur La Maison du Diable

large_424933

L’histoire : Dans les années 80, l’étudiante Samantha Hughes accepte un mystérieux petit boulot de baby-sitting dans une maison reculée, à une date coïncidant avec une éclipse de Lune totale. Mais elle va petit à petit réaliser qu’elle est en fait venue pour autre chose, ses lugubres employeurs préparant un rituel satanique dans lequel elle aura une place importante…

Le film  avait fait son petit buzz outre atlantique depuis quelques mois grace à des affiches fabuleuses ( ici et ) et une inspiration venue tout droit des années 80. Un hommage aux grands films de cette époque donc, en partant des accessoires jusqu’aux décors, tout est propice à projeter le spectateur trente ans en arrière. L’habillage et la pellicule du métrage sont également vieillots, et particulièrement le générique qui nous rappelle les grands films d’horreur des eighties.

Image du film "La Maison du Diable"

© 2009 − Tous droits réservés.

Côté casting, Ti West fait appel à des figures du genre que sont Mary Woronov ( The Devil’s Rejects ) et le très inquiétant Tm Noonan ( Le Sixième Sens de Michael Mann ). On retrouve également Jocelin Donahue comme héroîne au charme rétro et à la ressemblance frappante avec certaines actrices des premiers Amityville.

On comprend assez rapidement que le film se focalise sur le personnage de Samantha qui remplis à elle seule l’histoire. Celle-ci se construit lentement avec un contexte spécifique, un suspens haletant et un travail particulier sur ce qui ne peut être vu. C’est ainsi que la première partie du film va se construire : on va découvrir en même temps que la babysitter une famille étrange puis une maison inquiétante qui  cache de nombreux secrets.  Pas de sursauts ici mais une ambiance sombre et poussiéreuse qui crée un certain malaise et qui fait se questionner le spectateur sur ce qui va réellement se passer. Mais voilà, cette partie du métrage est trop longue si bien qu’on a l’impression qu’il ne se passe pas grand chose. Le tournant du film arrive donc à un quart d’heure de la fin, changeant totalement la physionomie du film en le faisant ( enfin ) glisser vers l’horreur que l’on attendait désespérément.

Image du film "La Maison du Diable"

© 2009 − Tous droits réservés.

Tout en partant d’un scénario digne des plus grands classiques , le réalisateur mise d’abord sur la mise en place progressive du suspens dans la première partie du film mais qui s’avère au final beaucoup trop longue. En effet, cette montée en tension est si lente qu’on en vient à décrocher étant dans l’attente d’un peu d’action, action qui arrive enfin au bout d’une heure et demie pour finir en apothéose. On se rend alors compte que, bien que se targuant d’une inspiration visuelle classique, The House of the Devil peine à raconter une histoire et à tenir le spectateur en haleine sur la longueur, comme de trop nombreux films contemporains. On retiendra malgré tout une nostalgie certaine, qui rappellera aux plus de trente ans, les virées dans les vidéos-clubs à la recherches de pétites horrifiques.

Le fim est prévu pour sortir en Dvd chez TF1 vidéo au second semestre 2010.

Aucun commentaire »

  1. Valou 13 octobre 2010 at 06:23 -

    Film que j’ai regardé au hasard comme ça en streaming et qui m’a plu dans l’ensemble.On ne sursaute pas tout le long du film,ça c’est clair,mais l’atmosphère est pesante,j’aime beaucoup cela.

    C’est surtout la fin du film qui est un peu gore,malheureusement on aimerait savoir ce qu’il advient de l’héroine par la suite.Esperons The house of the devil 2 !

    Amateur de sensations fortes,passez votre chemin.Malgrès tout,c’est un film angoissant et relatant de faits réels !

  2. Simon 19 décembre 2011 at 22:48 -

    Une catastrophe… L’action est extrêmement longue à venir, certaines étapes du film sont très inutiles. Une fois que l’angoisse commence à monter ( Environ 20 minutes avant la fin ) , le film devient assez gore . En plus de cela, les musiques sont hyper inappropriées , et rien qu’au générique de debut on peut voir une très mauvaise présentation du film, assez amateur je dirai.

  3. Hélène 4 janvier 2013 at 21:10 -

    Vraiment décevant. Comme le dit la critique le film met 1h15 à enfin décoller. (En gros, pendant une heure le film montre une jeune fille qui s’ennuie et qui commande une pizza.) Dans le dernier quart d’heure l’action arrive enfin. Mais c’est mal amené et pas très convaincant. Le côté année 80 est sympa ,mais ne suffit pas à rattraper cette catastrophe.

  4. Alchemist 20 juin 2014 at 13:36 -

    Un véritable hommage aux films d’horreur en VHS des 80’s-90’s. Ti West prend le temps de poser la situation. Pour moi, cela est vraiment un point fort du film. Il nous plonge dans l’ambiance et situe l’action dans le temps. Les détails sont soignés (habillement, lieu et musique des 80’s 90’s).Tout se met en place gentillement tout en nous laissant macérer dans cette ambiance d’un autre temps. Les scènes « d’horreur » sont également réussies. Un film parfait de A à Z. A voir absolument.