28 Semaines Plus Tard (2007)

  • Titre original: 28 Weeks Later
  • Note
    8/10
    Notez ce film :
    Nul !Très mauvaisMauvaisPas terribleMoyenPas malBonTrès bienExcellentChef d'Oeuvre (8 votes, moyenne 8,63 sur 10)
    Loading...
    Il y a six mois, un terrible virus a décimé l'Angleterre et a transformé presque toute la population en monstres sanguinaires. Les forces américaines d'occupation ayant déclaré que l'infection a été définitivement vaincue, la reconstruction du pays peut maintenant commencer. Don a survécu à ces atroces événements, mais il n'a pas réussi à sauver sa femme et la culpabilité le ronge. Lorsqu'il retrouve ses enfants, Andy et Tammy, qu'il n'avait pas revus depuis la catastrophe et qui reviennent à Londres avec la première vague de réfugiés, il leur apprend la mort de leur mère. Partagés entre la joie des retrouvailles et le chagrin, tous trois tentent de se reconstruire et de reprendre une vie normale dans la ville dirigée par l'armée américaine.Pourtant, quelque part, un effroyable secret les attend. Tout n'est pas terminé...

    18795535_w434_h_q80

    Après le très respecté 28 Jours plus tard de Danny Boyle, on attendait le pire avec cette suite. Mais finalement, plus de peur que de mal, car cette séquelle est d’une qualité relativement bonne ! Le premier opus avait révolutionné le genre avec un aspect réaliste très bien maîtrisé, une histoire particulièrement touchante et une lecture sociologique bien pensée.

    Mais pas de  comparaison ici car les deux films sont sensiblement différents, mieux, ils se complètent l’un l’autre. Et ça se voit dès le début : la scène d’ouverture est tout bonnement sublime. Débutant on ne sait trop où, dans un huit clos sombre et moite avec des personnages qu’on apprend à connaître. Des plans serrés, très serrés sur les yeux des protagonistes permettant de lire en eux tantôt l’effroi, tantôt le désepoir ; des séquences de toute beauté ( Robert Carlyle sur le bateau ), bref, une introduction qui donne envie ! La vision de ce Londres post Apocalyptique est toujours aussi saisissante, tout comme la prise en charge de la ville par les millitaires américains qui prennent en charge les rescapés. Une once d’espoir réapparait dans l’exitence des deux personnage principaux : les deux enfants. En effet, le fils de la famille est considéré comme le plus jeune du pays. Lorsqu’ils risquent leur vie sans le savoir en allant chercher des souvenirs dans leur ancienne A ce moment, on assiste à la renaissance de  la contamination, le réalisateur invite  alors à un survival électrisant où on ne sait plus où donner de la tête.

    Vont alors s’affronter deux valeurs fondamentales : la conservation de l’espèce ou la protection du plus grand nombre.  Un arrière plan sociologique déja évoqué par Danny Boyle mais très judicieusement repris ici  se démarque radicalement de tout l’héritage de Romero (ici les zombies sont les champions du 100 mètres ! ).

    On retrouve ici une mise en scène puissante et saccadée, une utilisation sublime de la musique, une violence contagieuse et primaire qui s’exprime sans aucune retenue. On remarque bien que l’action et les attaque de zombies sont plus nombreuses que dans le premier film, ce n’est plus la puissance psychologique et symbolique que l’on cherche ici même si elle est malgré tout présente, mais dans une moindre mesure, c’est davantage une certaine efficacité. L’action prévaut ici et en plein plein la face au spectateur qui ne connait que très peu de moments de répis.

    Et le final à Paris, laisse entrevoir le pire … comme le meilleur !!!

    Aucun commentaire

    1. Ma plus grosse surprise de ces derniers mois. J’adore 28 jours et une suite sans Doyle me semblait tout simplement impossible.
      Et puis j’ai fini par le voir. Très belle sequelle y pas à dire.

    2. C’est une suite digne de ce nom c’est vrai, même si c’est pas la même ambiance ..

    3. j’ai pu voir les 2 films et le 2eme est sympa (même si g du mal avec le gore…) et moi j’aime quand les gentils ils meurent un peu de temps en temps.
      Pourtant ca fait un peu films amateur, ca fé pas grosse production si vous voyez ce que je vx dire et finalement on px s’attendre à avoir un truc débile mais en faite sympa (bon j’avoue je le regarderai qu’une fois).

    4. Ouai d’accord avec Maddie à ne voir qu’une fois..
      Puis le coup du « je fais revenir tous les habitants parceque la menace semble avoir disparue mais c’est pas sur » ca fait un peu baisser la credibilité et au final c’est ce qui risque de provoquer la fin du monde.. Mouai pas très malin quand meme.

      Pareil pour les gosses avec le vaccin pas tip top.

      Mis à part ca le film est vraiment bien surtout la scène d’intro.
      Un film différent du premier mais très sympa.

    5. c’est vrai que la fin du film était un peu moyenne à mon gout. Un film un peu plus  » gros budget » que le premier aussi !

    6. ce fiml c de la pur bombe jai vvu 28jours plus tard de la bombe a tomique et 28 semaine plus tard ses de la bombe nucleaire putin dsl pour les expression je savai pa koi dire bordel

    7. Je me souviens, j’ai du forcer mon conjoint à venir avec moi au ciné, et bien, on a pas regretté ni l’un ni l’autre. Je me souviens être sortie de la salle complètement envoutée! Et que dire de Robert Carlyle, quel acteur! Ce film est définitivement un de mes films préférés à vie! Puis la musique… elle nous transporte dans ce monde de terreur, d’horreur! Ah que j’ai aimé, je ne me tanne pas de le regardé!

    8. ce film est vraiment super,,,,,,,,mais il ne fait pas trop peur.

    9. Agréable n’est ce pas de voir se prolonger un film aussi nickel que 28 days later ? .. Sauf que ce film le suit mais ne lui ressemble pas -du tout- ! … j’avoue avoir été un peu déçue, parce que finalement le meilleur du premier, à savoir le huis clos qui se transporte dans différents décors, n’existe plus du tout dans 28 weeks later. il y a même foule, trop de monde, mais moins de zombies ET moins d’humains 😉
      J’avoue … je reste amatrice du supermarché à l’abandon qui ne demande qu’à être pillé .. faites une croix dessus !

    10. Des deux Opus c’est pour moi le meilleur. L’aspect de reconstruction de milieu de vie dans un même milieu hostile me semblait une idée folle à traiter! Mais ce film est vraiment bon le jeu des acteurs est quasiment parfait et le casting à été très bon. Ma note serait 17/20.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Add to Collection

    x

    You must be logged in to collect content