Halloween II

Halloween II (2009)

1 h 50 min | Horreur | 28 août 2009
Note
8/10
Notez ce film :
Nul !Très mauvaisMauvaisPas terribleMoyenPas malBonTrès bienExcellentChef d'Oeuvre (7 votes, moyenne 6,86 sur 10)
Loading...
Michael Myers est un tueur psychopathe. Depuis ses dix ans, il croupit dans un asile psychiatrique. Devenu adulte, il n’a qu’une obsession : retrouver sa sœur Laurie. Échappé de l’asile, plus sauvage et terrifiant que jamais, Michael entame une traque jalonnée de cadavres...

largeposter_449568

L’histoire : Deux années ont passé et, alors que Laurie Strode est toujours traumatisée par sa rencontre avec son grand frère, nous voilà revenus de nouveau à cette période maudite de l’année. Michael, plus sauvage que jamais après avoir survécu au coeur de la nature, est donc de retour chez lui, à Haddonfield, avec la ferme intention de régler une bonne fois pour toutes les affaires familiales qui avaient été laissées en suspens. Déclenchant une vague de terreur comme seul le maître de l’horreur Rob Zombie peut nous en offrir, Myers est ainsi prêt à tout pour que les secrets de son passé malsain soient définitivement enterrés, et le massacre de reprendre alors de plus belle. Cependant, la petite ville et ses habitants se sont trouvés un nouvel héros improbable qui parviendra peut-être à arrêter ce qui ne peut normalement l’être, s’ils réussissent néanmoins à survivre jusque-là à la furie lâchée sur Haddonfield…

halloween-2-photo-de-presse (9)

Le remake de Halloween de John Carpenter par Rob Zombie, sorti en 2007, avait divisé le public. D’un côté ceux qui ont crié au scandale d’avoir touché à l’oeuvre d’origine et d’un autre côté ceux qui reconnaissaient la réussite de Zombie de donner un nouveau souffle au film. Personnellement, j’avais trouvé le film plutôt réussi malgré un côté « Halloween The Origins » un peu trop prononcé à mon goût. Mais donner un peu d’épaisseur à Michael Myers  en imaginant son enfance n’était pas une mauvaise idée, mais en expliquant certaines choses, ça a eu tendance à le rendre moins effrayant.

Halloween 2 est un remake de la suite ( et non pas la suite du remake ) qui, dans le film original, se situe juste après la fin du deuxième épisode. Dans la nuit d’Halloween, après leur affrontement tragique, Laurie Strode et Michael Myers sont conduits à l’hôpital. L’une aux urgences et l’autre à la morgue. Mais on se rend vite compte qu’il ne s’agit pas du corps de Myers, qui rode encore dans la ville, motivé à retrouver sa soeur.

halloween_1978_2

Zombie reprend la trame initiale du film original dans e premier quart d’heure pour ensuite embrayer, grâce à un retournement scénaristique, sur la vraie histoire. Mais dès la première minute, on retrouve la patte si particulière du réalisateur : de la musique métal, du sang qui coule à flots, des ombres inquiétantes, des tatouages et des pentagrammes. On sent que Rob Zombie s’est fait plaisir : le film transpire son inspiration du début à la fin. Et c’est surement ce qui caractérise Halloween 2 : Zombie s’est offert SON adaptation personnelle du mythe Myers ( qui ressemble désormais à un routier ). On a l’impression que Zombie a fait de Myers sont Alter-égo diabolique et qu’il prend plaisir à filmer ce personnage et surtout sa mise en abîme. Car c’est bien là le sujet du film : la psychanalyse de Michael Myers. On assiste en effet au combat psychique de ce monstre qui n’a qu’un seul et unique but : retrouver sa sœur pour qu’elle fasse partie de la « famille ». Un Myers comme on ne l’a jamais vu, puisqu’on entre même dans son inconscient à travers les rêves qui le hantent. La mise en image de cette trame onirique qui reste le fil rouge du film est discutable car peut être n peu poussive ( la perruque blanche ) mais elle  reste digne d’intérêt et de curiosité, donnant au film une caractéristique particulière. Mais le principal reproche que l’on peut faire à Zombie, c’est d’avoir fait de Myers un être humain, cetes maléfique, mais comme les autres et de lui enlever toute la part de mystère qui faisait de lui la figure de l’horreur par excellence.

Image du film "Halloween II"

© 2009 Dimension Films − Tous droits réservés.

Aux côté de Myers, c’est aussi de Laurie dont il est question et de la jeune femme qu’elle est devenue. Alcoolique, qui fait des cauchemars toutes les nuits et réellement traumatisée par le massacre de sa famille. C’est en véritable cas clinique que son personnage se dresse dès le début du film. En plein conflit identificatoire envers Myers, dont elle apprend qu’il est son frère à la fin du film, Zombie filme à merveille sa déchéance : tiraillée entre son instinct d’auto-conservation et la noirceur, le désir de la mort qui l’habite également.

Le Dr Loomis rejoint la palette de personnages qui tournent mal, chacun à leur manière et qui rendent le tout asse crédible et réaliste. On regrette également le remplacement de l’acteur qui jouait Myers quand il était enfant. Zombie a jugé que celui du premier épisode serait trop âgé pour ce nouvel opus, et on constate que c’est une grosse erreur car la différence d’interprétation est notable.

Côté meurtres, Zombie et son acolyte Myers ne font pas dans la demi mesure : la brutalité et la violence des exécutions est parfois difficile à supporter visuellement mais elles apportent un aspect sans concession plein de charme et de fraicheur dans un film tel qu’Halloween ou les meurtres hors champ ont gâché plus d’un film de la franchise.

On reprochera enfin un montage un peu maladroit et un décalage trop important entre certaines scènes pas assez finement amenées. On aurait pu avoir un grand film, original et qui reste dans les mémoires. On a finalement une adaptation très personnelle d’un personnage mythique du cinéma auquel Zombie apporte beaucoup mais qui déçoit parfois. C’est donc loin d’être le navet annoncé et ce film ne mérite en aucun cas une sortie directe en DVD sans passer par la case cinéma.

Aucun commentaire

  1. Attend les résultats du concours en espérant être l’un des chanceux à gagner le film pour donner mon avis.

  2. J’aI vu le film il y a deux jours et je l’ai bien aimé, presque autant que le 1er.

    Je trouve ce film beaucoup plus proche de Rob Zombie et on sent beaucoup plus sa « patte »

    il sort du mythe Halloween pour nous montrer sa vision.

    Un bon film pour moi !

  3. franchement un peu bidon ! le debut super puis ca devien n’importe quoi
    dommage ca aurais pu etre un super film , si il sortent un 3 qu’il refile ca a michael bay ca donnera autre chose !

  4. Depuis que je suis petite je regarde sa !!! c’est pas bidon du tout c’est une histoire vrai 😉 et les films c’est jusque 9 ou 10 !

  5. autant robe zombie peut se lacher et nous pondre un film furax tel que the devil’s rejects autant sur les remakes d’halloween je reste sur ma faim aucun des deux ne rivalisent avec l’original, seul le premier est acceptable. on apprend à connaitre les troubles mentaux que michael myers aura plus tard… voir sa famille et son beau père assez barge le rembarrer à chaque fois. pour halloween 2, hélas je n’ai vu qu ‘un vulgaire slasher de plus et j’ai senti un rob zombie pas très conçerné dans sa réalisation. son prochain film sur salem’s lot devrait le relançer. note : 2,5/5

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Add to Collection

x

You must be logged in to collect content