Happy Birthdead

Happy Birthdead (2017)

  • Titre original: Happy Death Day
  • Note
    7/10
    Notez ce film :
    Nul !Très mauvaisMauvaisPas terribleMoyenPas malBonTrès bienExcellentChef d'Oeuvre (2 votes, moyenne 8,50 sur 10)
    Loading...
    Teresa, une jeune lycéenne, est perturbée lorsqu'elle découvre qu'elle revit inlassablement la même journée. Une journée apparamment ordinaire mais qui s'achève toujours par sa mort brutale...

    Nouveau gourou d’Hollywood auréolé d’une année 2017 proprement exceptionnelle (Split, Get Out), Jason Blum se met en tête avec Happy Birthdead de réveiller de son sommeil le slasher, ce sous-genre jouissif ressuscité par Wes Craven au milieu des 90’s avec Scream, avant d’être usé jusqu’à la corde par une horde de petits copieurs moins brillants.

    Image du film "Happy Birthdead"

    © 2017 Vesuvius Productions − Tous droits réservés.

    Le réalisateur, Christopher Landon, est connu pour le spin-off de « Paranormal Activity: The Marked Ones », mais aussi son très sympathique « Manuel de survie à l’apocalypse zombie », il s’aventure une nouvelle fois dans l’horreur avec une dynamique proche du second long-métrage cité, à savoir une bonne dose de fun au service d’un divertissement où l’ennui est banni.
    Plutôt malin sur le papier avec son utilisation ludique du  » revivre en boucle la même journée  » tiré du cultissime Un Jour sans Fin (et utilisé il y a peu dans  Edge of Tomorrow), Happy Birthdead de Christopher London, néo-slasher fun façon hommage sincère aux années 90’s, est une étonnante surprise, un survival joliment  divertissant, qui fait savoureusement le job sans être révolutionnaire.

    Image du film "Happy Birthdead"

    © 2017 Vesuvius Productions − Tous droits réservés.

    Vue dans La La Land, Jessica Rothe porte véritablement le film sur ses épaules. Son énergie, son charisme et sa propension à faire passer comme une lettre à la poste les banalités que le scénario nous balance régulièrement, sauvent littéralement la mise. De toutes les scènes ou presque, aussi à l’aise dans les habits de la peste qui a la haine contre le monde entier que dans un registre plus décomplexé ou dramatique, Jessica Rothe s’arrange pour véritablement tirer son épingle du jeu.

    Image du film "Happy Birthdead"

    © 2017 Vesuvius Productions − Tous droits réservés.

    Comme attendu, la résolution du film se base sur un twist avec, malheureusement, les incohérences accumulées depuis le début qui soudain paraissent trop manifestes. Heureusement, avec bon goût, Happy Birthdead a du recul et du second degré vis-à-vis de son rebondissement de fin de bobine en laissant au spectateur l’impression de ne jamais se prendre au sérieux.

    Add to Collection

    x

    You must be logged in to collect content