Haute tension

Haute tension (2003)

1 h 35 min | Horreur, Mystère, Thriller | 18 juin 2003
Note
8/10
Notez ce film :
Nul !Très mauvaisMauvaisPas terribleMoyenPas malBonTrès bienExcellentChef d'Oeuvre (13 votes, moyenne 7,00 sur 10)
Loading...
Marie, une étudiante de vingt ans, révise ses examens dans la ferme isolée des parents de sa meilleure amie. En l'espace d'une nuit, un tueur, qui ignore son existence, assassine à tour de rôle les membres de cette famille...

Haute Tension est le deuxième film d’Alexandre Aja ( après Furia, passé inapperçu ). Celui-ci a permis au réalisateur à la fois de s’imposer comme l’un des nouveaux grands du cinéma d’horreur en général ( ce film l’a fait notamment connaître à Hollywood ) mais il marque également les prémices d’un renouveau dans le cinéma Français qui ignorait beaucoup jusqu’à lors les films de genre.

Image du film "Haute tension"

© 2003 EuropaCorp − Tous droits réservés.

Il est clair qu’Aja ne fait pas dans l’originalité d’un point de vue scénaristique, son film s’inscrit dans une veine de slashers des années 70 ; Aja actualise le genre avec un brio et une efficacité certaine. Pourtant l’idée d’un slasher à la Française avait de quoi faire peur, mais le réalisateur, parfaitement conscient qu’un film d’horreur repose sur des bases simples , nous amène dans un univers malsain et glauque, où la qualité visuelle du film est néanmoins présente.

Image du film "Haute tension"

© 2003 EuropaCorp − Tous droits réservés.

La ligne directrice d’ « Haute Tension » est la mise en scène, la véritable clé de la réussite du film. Aja crée une atmosphère pesante en faisant naitre une angoisse mélée à un spectacle qui vire à la boucherie ; il réaliste grace à un vrai travail dans l’image et parvient à élever le film dans sa mise en scène. Parce qu’avec trois ou quatre décors différents et très peu de personnages, réussir à prendre aux tripes le spectateur, ce n’est pas donné à tous le monde. Mais Aja est pleinement conscient qu’un bon film d’horreur repose sur un dosage précis et calibré des effets gores, il ne nous livre pas un récital de massacres, mais plutôt une descente aux enfers à la fois oppressante et éprouvante, où les meurtres sont concentrés en très peu de temps, pour laisser toute sa place à l’angoisse, bien plus intéressante.

Image du film "Haute tension"

© 2003 EuropaCorp − Tous droits réservés.

Coté interprétation, c’est très convainquant et le fait d’avoir des bons acteurs plutôt que des acteurs dignes d’une sitcom renforce la crédibilité du film.  Le film s’attache avant tout à mettre en scène la peur, celle du croquemitaine, incarnée magistralement par Philippe Nahon. Le reste du casting est parfait avec Maiwen mais surtout Cécile de France qui exprime la terreur et l’angoisse de manière très réaliste. De plus, la bande-son parfaite ( Muse !! )  prolonge la mise en scène et l’ambiance voulue parle réalisateur.

Un très bon film donc, avec un twist final, malheureusement un peu trop facile et pas vraiment crédible ; même si au premier visionnage, on se laisse prendre, par la suite, on reste sur notre fin. Un incontournable malgré tout, une référence même pour tous les fans français du genre ; et qui a contribué à donner un nouveau souffle au cinéma d’horreur en révélant un réalisateur talentueux dont on et en droit d’attendre le mieux !

Aucun commentaire

  1. Film bien gore, avec un psychopathe repoussant et avec un fin tout aussi surprenante.

  2. je me suis senti vraiment pas bien! ce film prend au tripes! Mais un peu d’humour noir avec le gamin de 11 ans qui se fait tuer au fusil à pompe et aussi avec la scène de la commode qui fait sauter la tête! Regardez-le! un must sur tout pour les égorgements sanglants et saignants!

  3. J’ai trouvé que ce film était nul !
    Trop de clichés, on entre même pas dans la personalité du tueur et je n’ai pas compris la fin je prefere de loin Scream ou P2.

  4. Je pense avoir compris la fin : la fille qui se fait  » poursuivre  » est en realiter le psychopathe ( donc schizophrène ) ca expliquerais la fin. Je ne vois aucune autre explication, si vous avez d’autres point de vu, merci de le communiquer =]

  5. Dans le genre, un de mes films préférés, notamment pour ses scènes ultra gores et pour son dénouement inattendu, sans parler de l’excellente Cécile de France, à qui le rôle va à merveille.
    La pression monte et ne retombe pas.
    A voir absolument !

  6. C’est ça, Telak. On comprend sa schizophrénie lorsqu’on la vois tuer le pompiste sur la vidéo. Cela dit j’ai d’abord cru que le tueur avait remplacé les vraie vidéos, mais il lui était impossible de faire un montage donc j’en ai conclu que c’était elle depuis le début. Si l’on remonte aux premières scènes, lors de son rêve, elle nous dit  » J’avais l’impression de me faire poursuivre, et en fait c’était moi qui me poursuivais moi-même  » on comprend alors parfaitement que son « double mental » s’apprête à ressurgir d’ici peu…
    En bref ce film est tout à fait bien monté ! J’ai adoré !

  7. en tant qu’amateur de se genre de films,un des meilleurs,ca commence tout doucement et ca monte…

  8. Euh franchement ce film…, ok pour le jeu des acteurs, ça apporte beaucoup…mais alors l’histoire, du moins jusqu’a la station service, tout est pompé sur un roman de dean koontz, « intensité » et même pas inscrit dans le générique.
    Ensuite beaucoup trop d’incohérences, le twist final pas crédible du tout.
    Pourrait on m’expliquer, vu qu’elle est venue en voiture avec sa copine, d’ou sort cette camionette ??? (rien que de me poser cette question à la fin ça m’a ruiné tout le film…)
    Dommage car en effet, la realisation est sympa et le film est bien prenant par moments… mais la fin gache tout

  9. non mais vous vous foutez de qui ceux qui aime ce film et qui le comprennent? il n’a ni queue ni tete! meme si la nana est skizophrene (spoiler) comment expliquer la poursuite avec le camion et la ford? comment expliquer qu’elle se tue elle meme? comment expliquer la felation du debut avec une tete coupé (alors qu’en + c’est une fille?) comment expliquer ce qui se passe dans la station??? et dans la chambre, quands elle regarde le mec tuer le gamin? … ce film n’est qu’un gros foutage de gueule point!

  10. Mais parce que ce n’est pas arrivé simplement c’est juste un aspect « malade » de la nana. Surtout la fellation, montre son côté « envie de sex » en plus elle se masturbe donc faut faire le liens.

    Poursuite avec la ford pour montrer son côté « je veux la sauver » alors que son mauvais côté à pris le dessus depuis longtemps.

    Faut déjà se dire que c’est logique de la part d’une skizo il ne faut juste pas voir les scènes bêtement et se dire « c’est pas possible » en effet, elle n’a pas commis un quart des bonnes actions elle les rêvent simplement enfin si l’on puisse dire.

    Si ça peut aider à mieux comprendre le film ceci étant dit.

  11. Mon film d’horreur préféré! J’ai adoré (surtout la fin)

    D’ailleur la fin est ce qui fait la force de ce film, ce qui le rend si malsain. Pour répondre à ceux qui n’on pas compris d’où sort la caminonnette, voici mon explication (qui n’engage que moi) Au début on voit la fille demander si la caméra tourne, donc elle raconte son histoire. Elle est persuadée d’avoir été poursuivi par un gros méchant bourrin et elle le raconte comme elle l’a imaginé. Tout le film est en fait le récit de sa folie.

  12. en fait ce qui gache le film c’est sa, repondez y avec votre logique je verrais donc ^^: d’ou sors ce camion si elles viennent en voiture? parce que la poursuite elle est dans le camion on est d’accords car la nana est attaché dedans… et qui a pu donc bien sonner a la porte?!

  13. Mon film préféré !!!! je l’ai vu au moins 6 fois.
    Si quelqu’un connait un film dans ce genre là je prend ! 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Add to Collection

x

You must be logged in to collect content