Insidious : Chapitre 2

Insidious : Chapitre 2 (2013)

  • Titre original: Insidious: Chapter 2
  • 1 h 45 min | Horreur, Thriller | 13 septembre 2013
    Note
    4/10
    Notez ce film :
    Nul !Très mauvaisMauvaisPas terribleMoyenPas malBonTrès bienExcellentChef d'Oeuvre (7 votes, moyenne 6,43 sur 10)
    Loading...
    Après tout ce qu’elle a affronté, la famille Lambert s’efforce de reprendre une vie normale, mais le monde des esprits semble en avoir décidé autrement. Josh et Renai vont tenter de découvrir le secret qui les relie au terrifiant monde des esprits...

    Il y a trois ans, James Wan et son comparse scénariste Leigh Whannell nous livraient leur idée du film ultime de maison hantée, y ajoutant en bonus un ride final mouvementé dans le monde des spectres. Sorti chez nous le 2 octobre, Insidious : Chapitre 2 se présente sur le mode « on reprend les mêmes – réalisateur, scénaristes et casting – et on recommence », pour un plaisir cette fois beaucoup moins évident… 

    Pourquoi est-elle si méchante ?

    Après un flash-back se déroulant lors de la jeunesse de l’un des personnages et un générique un peu trop standard, Insidious : Chapter 2 colle au train du  cliffhanger sur lequel s’achevait le premier film. Après quelques entretiens avec des flics forcément dubitatifs quant au caractère surnaturel de l’affaire, les Lambert partent emménager chez la grand-mère (Barbara Hershey). Mais les fantômes leur collent encore aux basques et, après des apparitions de plus en plus agressives et quelques étrangetés dans le comportement du père de famille, l’équipe de chasseurs de fantômes part à la recherche d’indices pour lever une malédiction définitivement très coriace.

    Insidious : Chapitre 2 sort du cadre strict du genre « film de maisons hantées ». On peut comprendre l’envie de James Wan d’abandonner un temps cette feuille de route déjà bien balisée, lui qui a quand même enchaîné entre temps The Conjuring, une forme d’apogée du genre. Tout ce qui s’y approche est alors très paresseusement amené : armoire donnant sur l’inconnu, séances de spiritisme sans réelle tension, même scène répétée ad-nauseam de fantôme féminin se baladant dans les couloirs… Comme les personnages, nous avons déjà vécu toutes ces scènes dans le premier film, ce nouveau chapitre va maintenant tenter de raconter autre chose.

    Côté spectres, ce nouveau chapitre fait encore moins dans le minimalisme…

    Une direction débouchant sur le premier problème du film : les nouveaux sentiers empruntés par l’intrigue souffre en termes d’enjeu de la comparaison avec le premier film. Ce chapitre 2 lorgne ainsi du côté du « film d’investigation paranormale », suivant l’enquête – un peu trop facile – qui va nous dévoiler les origines de la fameuse « dame en noire ». Malheureusement, même si cette nouvelle direction permet au film de revisiter de manière ludique des scènes du premier film, le nouvel angle leur faisant prendre un sens totalement nouveau, cette partie ne convainc pas totalement. L’enquête n’a pas le temps de s’installer, alignant à toutes blindes des révélations pour un impact s’en retrouvant bien desservi. Comparé à la grosse montée d’adrénaline clôturant le premier épisode, ici la conclusion paraît trop vite expédiée, révélant des monstres sans réelle épaisseur ni charisme.

    L’autre film dans le film est centré sur la petite famille et prend la tournure du « thriller familial sous perfusion paranormale ». On imagine que James Wan et Leigh Whannel ont pensé très fort au Shining de Stanley Kubrick, avec sa cellule familiale de plus en plus crispée face à un paranormal entraînant la figure paternelle en pleine folie meurtrière. Petit souci : dans le rôle du « papa virant psychopathe », Patrick Wilson est très loin de Jack Nicholson. Malgré tous ses efforts, ses scènes censées être les plus inquiétantes en finissent par devenir marrantes, cela hormis une séquence de confrontation avec un nouveau médium (lui aussi bien fade). Histoire d’enfoncer le clou : la mise en scène de James Wan est particulièrement peu inspirée lors des scènes d’attaque, se contentant d’une caméra et d’un montage saccadé très éloigné de ce à quoi il nous avait habitué…

    Un père qui agit bizarrement et ce n’est pas la crise de la quarantaine…

    Autre problème handicapant sévèrement le film : James Wan et Leigh Whannell peinent à ménager leurs effets maintenant que tout le contexte surnaturel a été présenté dans le premier film. Pas assez de suggestion, beaucoup trop de fantômes et les apparitions nous laissent rapidement de marbre. De même pour les révélations : à force d’allers-retours entre monde réel, au-delà, passé et présent, le film donne l’impression d’un éparpillement de l’intrigue, en diminuant fortement les enjeux.

    Insidious : Chapitre 2 est donc une déception malgré les quelques bonnes idées émaillant le film – le retour de la médium (Elise Rainier, toujours au-dessus du lot) est salutaire – et quelques fulgurances de la part de James Wan.

    Critique par Alex B

    Aucun commentaire

    1. J’avais bien aimé le premier mais ce second opus est vraiment décevant…

    2. franchement james wan pas très concerné par ce deuxième opus expédie les affaires courantes et livre son plus mauvais film. Note : 1/5

    3. Insidious 2 du fameux réalisateur james wan est un véritable pétard mouillé. Acteurs et actrices à côté de la plaque, scénario d’une banalité affligeante. mieux vaut revoir son sublime conjuring. Note : 1/5

    4. Insidious 2 du fameux réalisateur james wan signe un véritable pétard mouillé. Acteurs et actrices à côté de la plaque, scénario d’une banalité affligeante et j’en passe des vertes et des pas mures. après le formidable conjuring, james wan devrait arrêter de faire des films sur les maisons hantées car ses idées s’amenuisent sur ce genre. Note : 1/5

    5. Bah je l’ai pas trouvé si mauvais que ça, j’étais content de connaître la suite et le pourquoi du comment. Effectivement les origines de la dame en noir sont un peu expédiées, mais j’ai trouvé le tout beaucoup plus glauque que le premier. Mais c’est sur que The Conjuring faisait autrement plus flipper!
      3,5/5

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Add to Collection

    x

    You must be logged in to collect content