[Critique] Mortelle Saint-Valentin

Mortelle Saint-Valentin (2001)

  • Titre original: Valentine
  • 1 h 34 min | Horreur, Thriller | 1 février 2001
    Note
    5/10
    Notez ce film :
    Nul !Très mauvaisMauvaisPas terribleMoyenPas malBonTrès bienExcellentChef d'Oeuvre (9 votes, moyenne 6,78 sur 10)
    Loading...
    En 1988, durant le bal de la Saint-Valentin à San Francisco, les garçons tentent leur chance en invitant à danser les quelques filles encore sans cavalier. L'un d'eux est Adam Carr, le premier de la classe. Chacune de ses demandes est systématiquement repoussée. Un groupe de garçons le surprend en train d'insister auprès de Dorothy Wheeler. Ils le remettent alors rapidement à sa place en lui infligeant une bonne correction. Tandis qu'il gémit couché sur le sol, un filet de sang coulant de son nez, les filles qui ont décliné ses avances viennent se moquer de lui...

    Sori en France en 2001, Mortelle Saint-Valentin est des nombreux films de la vague post-Scream. Ces « néo-slashers » remettent au goût du jour des métrages plus ou moins connus des années 80, pour notre plus grand plaisir (coupable).

    Jamie Blanks, le réalisateur de ce film (déjà connu pour Urban Legend), aurait, paraît-il, fait des excuses publiques pour avoir réalisé ce film, qu’il considère comme son pire travail. Pourtant, Mortelle Saint-Valentin est loin d’être un ratage complet.

    Image du film "Mortelle Saint-Valentin"

    © 2001 Warner Bros. − Tous droits réservés.

    Certes, le scénario est plutôt convenu (et dire qu’ils se sont mis à quatre pour l’écrire…). Mais les meurtres sont réalisés avec une certaine élégance, et l’inspiration de ceux-ci vont même parfois chercher dans les classiques du giallo. C’est dans ces scènes que le réalisateur montre un peu de talent car presque tout les meurtres sont bien mis en scène, avec 2 ou 3 idées originales. Le meurtrier possède un certain charisme, son look est pour une fois pas trop raté, et sa silhouhette est à rapprocher de celle du Michael Myers d’Halloween.

    Image du film "Mortelle Saint-Valentin"

    © 2001 Warner Bros. − Tous droits réservés.

    Mortelle St-Valentin est un slasher plutôt honnête mais routinier, et qui finit par tourner en rond. L’esthétique soignée ajoute un petit plus appéciable. Mais les dialogues stupides ,une interprétation très limitée (malgré un casting sympa), et une légére déception sur les meurtres qui ne sont pas trop gores-mais violents et parfois surprenants- (Jamie Blanks préférant le hors champ qu’il avait déjà pratiqué dans Urban Legend) limitent l’ensemble à un niveau tout juste correct, mais sans plus.

    Aucun commentaire

    1. J’suis plutôt d’accord mais j’ajouterais à ça une mise en scène tout à fait merdique à la hauteur du jeu des acteurs… Dommage, l’histoire était pas mal ^^’

    2. Je partage ton avis

    3. Je fais aussi partie de ceux qui sont allés le voir lors de sa sortie en salle, et en sortant, je n’étais pas si déçu que ça, même si c’est très loin d’être une réussite. Tout est si prévisible dans ce film, que ça en devient presque une parodie. Le scénario n’a rien d’original mais promettait du suspense, et beaucoup de sang, mais au final on n’a pas grand chose, si ce n’est un tueur avec un masque pitoyable qui ne ferait pas peur à un enfant de maternelle.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Add to Collection

    x

    You must be logged in to collect content