Nurse

Nurse (2014)

  • Titre original: Nurse 3-D
  • 1 h 39 min | Horreur, Thriller | 7 février 2014
    Note
    8/10
    Notez ce film :
    Nul !Très mauvaisMauvaisPas terribleMoyenPas malBonTrès bienExcellentChef d'Oeuvre (3 votes, moyenne 4,67 sur 10)
    Loading...
    Une belle et dévouée infirmière possède une part cachée et obscure. La charmante femme va vite se changer en fée sanguinaire.

    Réalisé par Douglas Aarniokoski, connu pour un post-apo aussi sympathique que très oubliable (The Day), Nurse 3D est un thriller horrifique mettant en scène une infirmière psychotique, véritable mante religieuse s’attaquant de manières cruelles aux hommes adultères. Dans le rôle de cette folle furieuse jouant autant de ses courbes que du bistouri, on retrouve Paz de la Huerta, actrice sur mesure pour un tel personnage.

    On l’avait bien compris avec Enter the Void ou même la série Boardwalk Empire, Paz de la Huerta n’a aucun problème avec sa nudité, est voire même carrément branchée exhibitionnisme, et le film en profite pour jouer ouvertement la carte du divertissement sexy et un peu bas de front, multipliant les plans de douche, de nus intégraux et d’ébats dans les chambres d’hôpital. L’hôpital sert autant de lupanar pour ses employés que de lieu de guérison pour ses patients et les personnages masculins sont présentés quasiment intégralement comme libidineux, pervers voire carrément portés sur le harcèlement sexuel. Une description du milieu hospitalier à l’opposé de l’imagerie froide et clinique traditionnelle et bénéficiant d’éclairages à la colorimétrie appuyée dans la lignée d’un Dario Argento période Suspiria.

    Cette esthétique léchée et ultra-colorée, comme un premier pas vers les enfers, n’est pas le seul rappel du classique de l’ancien maître du giallo italien. On retrouve également cette idée de jeune femme – Katrina Bowden, toujours aussi lisse, en innocent agneau – fraîchement débarquée dans un temple de perversité déguisé en institution proprette et bientôt confrontée au courroux de sa mère supérieure. L’enquête sur l’identité de la meurtrière rappellera par contre plutôt Esther alors que les manipulations et le machiavélisme exercés par Paz de la Huerta sur Katrina Bowden sonnent comme une version light de la perversité qu’aura pu développer De Palma par le passé. Lors des scènes de meurtres, Nurse 3D tourne par contre rapidement au simili-slasher, dessoudant ses victimes de manières inventives et sans lésiner sur les effets gores. Une direction grand-guignolesque qui culminera dans un grand-final ultra-sanglant.

    Divertissement érotico-horrifique sympathique et mené tambour battant, Nurse Betty essaye par contre un peu trop d’être « cool » à tout prix avec ses références et punchlines parfois bien foireuses (le jeu monocorde de Paz de la Huerta n’aidant pas) pour un résultat final restant quand même bien bis et sans réelle vision.

    Critique par Alex B

    Trailer :

    Aucun commentaire

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Add to Collection

    x

    You must be logged in to collect content