[Critique] Stung

Stung (2015)

1 h 32 min | Comédie, Horreur | 1 mai 2015
Note
6/10
Notez ce film :
Nul !Très mauvaisMauvaisPas terribleMoyenPas malBonTrès bienExcellentChef d'Oeuvre (10 votes, moyenne 5,90 sur 10)
Loading...
Un dîner mondain tourne au cauchemar lorsque le jardin est envahi de guêpes mutantes, devenues géantes à cause d'un engrais surpuissant illégalement importé.

À l’occasion d’une garden-party, Paul et Julia sont engagés pour servir les invités. Pour la jeune fille, il s’agit de la dernière chance de sauver sa société de la faillite. Mais les festivités sont contrariées quand débarquent des guêpes particulièrement féroces ayant muté sous les effets de pesticides.

Sélectionné dans la catégorie Jeunes talents à l’Etrange Festival cette année, Stung (« piqué » en français) est un petit film façon série B soignée, le premier opus de Benni Diez, qui avait assuré les effets spéciaux du film de Melancholia (Lars von Trier). Il s’agit d’une production XYZ, qui nous a avait offert le très désinvolte, dérangeant et absurde Tusk (Kevin Smith)…  L’on est agréablement surpris par la première partie du film, prometteuse, qui offre une certaine qualité d’écriture, notamment des personnages, une mise en scène efficace, surtout dans l’installation de la situation, une photographie assez belle et originale, un humour à froid et des personnages rigolos.

Malheureusement, cet enthousiasme décroit au fil du film. Si elles sont bien amenées, la première attaque des guêpes et la tentative de survie des personnages principaux déçoivent un peu par leur traitement minimaliste, qui faisait pourtant mouche (ahaha) dans les premières scènes, et vire au simplisme.

Les personnages secondaires, tous un peu loufoques et décalés, notamment celui de Sydney (Clifton Collin Jr), intéressant et bizarre à souhait, sont bien croqués dans la première partie, puis un peu négligés voire carrément littéralement supprimés par le réalisateur qui préfère manifestement se concentrer sur les deux personnages principaux, sûrement dans un souci de tenue de son film, qui ne se veut pas particulièrement ambitieux.

Déception également sur le plan des effets spéciaux, qui sont corrects, mais on reste frustrés dans notre envie d’images bien plus abjectes et spectaculaires, au vu du sujet proposé. Histoire de s’amuser un peu.

Même si Stung, n’arrache pas trois ailes à une guêpe (ouhouh), il s’agit néanmoins d’un hommage sympathique à ce genre à part entière qu’est le film de bêbêtes géantes, dont la force est donc cet humour à froid, assez fin et heureusement présent dans tout le film, ainsi que le casting. Tous les acteurs, dont le physique, le style et le jeu incarnent impeccablement ces personnages quasi « cartoonesques » sont bien choisis. Et l’acteur principal, Matt O‘ Leary est plein de charme dans son rôle de looser héroïque.

A voir tranquillou un soir de pluie, par exemple.

Critique par Marie T.

Un commentaire

  1. stung est un film très sympa. les acteurs ont tous l’air de s’amuser. il y a quelques passages gore mais pas assez à mon goût. c’est vrai qu’il n’y a de quoi fouetter un chat. nous sommes loin des films tels que reanimator, street trash, braindead ou basket case mais les qualités premières de ce film sont la photographie et l’humour de certaines situations. un film d’invasions de guêpes géantes donc à voir. note : 3/5

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Add to Collection

x

You must be logged in to collect content