The Baby

The Baby (2014)

  • Titre original: Devil's Due
  • 1 h 29 min | Horreur | 17 janvier 2014
    Note
    2/10
    Notez ce film :
    Nul !Très mauvaisMauvaisPas terribleMoyenPas malBonTrès bienExcellentChef d'Oeuvre (14 votes, moyenne 6,71 sur 10)
    Loading...
    Suite à une soirée bien arrosée lors de leur lune de miel, deux jeunes mariés doivent gérer une grossesse survenue plus tôt que prévu. Alors que le futur père choisit d’immortaliser les neuf mois à venir en filmant sa femme, il découvre que celle-ci adopte un comportement de plus en plus inquiétant, témoignant de changements profonds aux origines à la fois mystérieuses et sinistres.

    Devil’s Due (The Baby chez nous, parce que le titre original était un peu trop compliqué pour le public français) respecte à la lettre toutes les règles du found footage pourri écrit par un responsable marketing.

    1. Une histoire recyclant les grands classiques et ouvert sur une suite :

    La minute Chronicle…

    Le film reprend les grandes lignes de Rosemary’s Baby, ce qui donne un couple de jeunes mariés complètement niais et ramenant un souvenir plutôt encombrant de leur lune de miel : une grossesse qui pourrait bien enfanter l’un des antéchrists (oui parce que, histoire de préparer le terrain à des séquelles, il peut maintenant y avoir une armée d’antéchrists). Vu qu’on est pas chez Polanski et que le scénario semble s’adresser à des flemmards de la cervelle, point d’ambiguïté sur l’identité du futur rejeton puisque la jeune femme est rapidement dotée de super-pouvoirs télékinésiques tout droit sortis de Chronicle. Enfin, rapidement… Il faut quand même une longue heure avant que le film ne démarre, cela après nous avoir assommé avec toutes les scènes obligatoires du « film d’accouchement », avec sa visite à la famille, le passage chez le médecin et autres joyeusetés pré-natales.

    Une fois lancées les hostilités horrifiques, on ne compte plus les trous de scénario. Exemple : après que la future mère ait traumatisé une petite fille dans la chambre du futur enfant et au sol désormais recouvert d’inscriptions maléfiques, ambiance caméra nocturne à la REC, la vie de couple reprend ensuite pépère alors que n’importe qui serait allé voir au minimum un psy. En plus, toute cette misère scénaristique n’est même pas rattrapée par des idées de mise en scène ou l’installation d’une quelconque ambiance, found-footage oblige.

    2. Des personnages insipides et écrits en 5 secondes :

    Sympa : le film commence par la conclusion, histoire que tu puisses te barrer avant la fin

    Zach Gilford prouve encore qu’avoir été l’une des stars d’une série télé mythique (Friday Night Lights) n’empêche pas de se retrouver dans d’énormes bouses sans ambitions. Son personnage, aussi nommé Zach (on vous l’a dit : le manque d’imagination sur The Baby tient du foutage de gueule), est transparent au limite de l’insipide. On espère qu’il aura plus de chance dans The Purge 2 même s’il semble encore y jouer le rôle du mec sympa, sensible mais avec qui on doit pas s’éclater souvent. Quant à sa compagne, le film ne prend même pas la peine d’y aller progressivement, la transformant beaucoup trop vite en grosse schizophrène à tendance démoniaque et aux yeux rougeoyants. Heureusement que ce vieux de la vieille de Sam Anderson (Lost, Justified) vient un poil relever le niveau en prêtre bientôt mis à mal par cette grossesse d’un autre genre.

    3. Des effets horrifiques peu inspirés et tous déjà dévoilés dans la bande-annonce :

    Je viens de revoir la bande-annonce et, vraiment, pas de blague, tout est bien là, en montage accéléré. En plus, ils auraient pu faire un effort et ne pas prendre une moitié d’euro comme symbole du culte satanique…

    On espère que l’échec de ce film soldera le sort de ces found footages dont le seul intérêt réside dans les idées de la campagne marketing (avec même les capotes « The Devil’s Due » !).

    Un marketing bien mensonger puisque pas de trace de bébé satanique dans le film !

    Critique par Alex B

    Trailer :

    Aucun commentaire

    1. Un peu à la manière de Possession (un film tout aussi nul qui parle de … possession), The Baby a fait beaucoup parler de lui mais pour rien. De la pub à gogo, une bande annonce remplit de jump scares vu et revu, ainsi qu’une histoire de bébé « Satan » qui n’est enfaite qu’une boucle sans fin (Oups ! Le spoil !). Bien vu de l’avoir classé dans votre catégorie « A enterrer pour de bon » que vous auriez pu appelez « Vous n’avez décidément rien rater! ». Je déconseille.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Add to Collection

    x

    You must be logged in to collect content