[Critique] The Owners

The Owners (2020)

1 h 32 min | Thriller, Horreur | 4 septembre 2020
Note
6/10
Notez ce film :
Nul !Très mauvaisMauvaisPas terribleMoyenPas malBonTrès bienExcellentChef d'Oeuvre (1 votes, moyenne 9,00 sur 10)
Loading...
Un groupe d'amis pense avoir trouvé la combinaison gagnante parfaite : une maison vide avec un coffre-fort rempli d'argent. Mais, lorsque le couple de personnes âgées qui y vit rentre plus tôt que prévu à la maison, les rôles sont soudainement renversés. Alors qu'un jeu mortel du chat et de la souris s'ensuit, les voleurs potentiels doivent se battre pour se sortir d'un cauchemar qu'ils n'auraient jamais pu imaginer.

À l’occasion de la soirée d’ouverture de l’Étrange Festival 2020, nous avons eu l’occasion de découvrir The Owners en première mondiale. Petit bonheur supplémentaire, le scénariste du film, Mathieu Gompel, était présent afin de nous révéler la genèse du film. C’est une adaptation assez libre du roman graphique français intitulé « Une nuit de pleine Lune » de Yves H. et Hermann. Mais Julius Berg (le réalisateur) avait la volonté de situer cette histoire en Angleterre. Ce film nous raconte l’histoire de trois jeunes hommes qui ont décidé de braquer la maison d’un couple de vieilles personnes visiblement riches mais évidemment rien ne va se passer comme prévu. Au casting, on retrouve notamment Maisie Williams (Miss Arya de Games of Thrones).

Image du film "The Owners"

© 2020 Blue Light − Tous droits réservés.

Le film commence avec un air de déjà vu. En effet, on a tout de suite pensé à l’excellent Don’t Breathe pour le côté home invasion qui se retourne contre les assaillants. Une fois passée l’introduction  et la mise en place des différents des enjeux, The Owners va vite créer son propre chemin. Pas tant dans les péripéties du récit mais plutôt dans le traitement de ses thématiques. Là où le film de Fede Alvarez était très sombre et s’enfonçait de plus en plus dans l’horreur, ici, The Owners va très souvent jouer la carte de l’humour noir.

Image du film "The Owners"

© 2020 Blue Light − Tous droits réservés.

Et c’est là le réel point fort du film, il ne se prend pas trop au sérieux. Il parvient même à être fun à plusieurs moments sans pour autant briser la dramaturgie des évènements ou avec des scènes trop grand guignol. Le métrage maintient son équilibre mais réussi aussi à être très amusant. Cela nous rappelle également un autre film, The Visit de Shyamalan, même si c’est bien plus marqué dans ce dernier. D’ailleurs, là aussi, on aura le droit à un petit twist final assez prévisible mais qui reste sympathique.

Image du film "The Owners"

© 2020 Blue Light − Tous droits réservés.

On se retrouve donc face à un film qui ne révolutionnera pas le genre (et ne cherche pas à le faire d’ailleurs) mais qui reste rempli de petites surprises. On prend un malin plaisir à suivre ces personnages et à savoir ce qui va bien pouvoir leur arriver. Bref, un très bon film pour débuter la partie horrifique de l’Étrange Festival. Il reste encore beaucoup de films à y découvrir alors n’hésitez pas à aller y faire un tour !

Benjamin Germany

Add to Collection

x

You must be logged in to collect content