[Critique] The Pact

The Pact (2012)

1 h 29 min | Horreur, Mystère, Thriller | 25 mai 2012
Note
6/10
Notez ce film :
Nul !Très mauvaisMauvaisPas terribleMoyenPas malBonTrès bienExcellentChef d'Oeuvre (3 votes, moyenne 6,33 sur 10)
Loading...
Après le décès de leur mère, Annie se laisse convaincre de retourner dans la maison familiale pour rendre un ultime hommage à la défunte. Dans la chambre d'enfant, la jeune fille est dérangée par une présence inquiétante. Alors qu'elle sollicite l'aide d'un policier du coin et d'une voyante pour mener l'enquête, elle va bientôt découvrir que ces mystérieux incidents font émerger des cauchemars réprimés depuis longtemps et lèvent le voile sur un secret de famille troublant.

Réalisé et scénarisé par Nicholas McCarthy qui avait cartonné avec un court-métrage introduisant ce premier long, The Pact est une bonne surprise. Un film aux ambitions certes modestes mais qui renouvelle un peu le genre « film de maison hantée » et ses spectres claqueurs de portes. On excusera donc cette affiche digne d’un mauvais remake cheap de Freddy

The Pact suit une tragédie familiale en milieu paranormal. Deux sœurs sont censées se retrouver dans la maison familiale pour aller enterrer leur mère tout juste décédée. Leurs parcours les a séparées, l’ainée a reconstitué une famille, la cadette n’a que sa moto et cultive une attitude de dure-à-cuire, signe on l’imagine – et vite confirmé – d’un trauma enfantin mal digéré. Arrivée en retard pour les funestes retrouvailles, cette dernière découvre que sa sœur a disparu dans des conditions étranges. Les forces surnaturelles l’assaillant bientôt dans la demeure n’y sont peut-être pas étrangères…

[Critique] The Pact (Nicholas McCarthy, 2012)

Pour un petit budget, le réalisateur maîtrise bien son métrage et sa direction artistique, amenant une atmosphère de plus en plus glauque et jouant sur les lumières pour présenter sa maison comme l’antichambre d’un mal dont il faudra attendre la fin du film pour en connaître la véritable nature. Une révélation passant par un retournement de situation qui, pour une fois, ne remet pas en question tout ce qui a précédé. Ici, le twist, en plus d’amener une scène réellement flippante – l’effet de surprise faisant brusquement grimper le trouillomètre – propulse le film sur une autre thématique.

[Critique] The Pact (Nicholas McCarthy, 2012)

Combattre le mal par le mal avec une médium aussi flippante que les esprits squattant la maison

Niveau activité paranormale, le réalisateur abuse peut-être un peu du lancer d’actrice sur mur par force invisible et on se demande parfois si la gravité n’a pas tout simplement été annulée dans la maison. Malgré tout, les effets du film fonctionnent bien à l’écran et on se surprend même à angoisser devant la traditionnelle scène du chat vidéo sur Internet interrompu par une mystérieuse silhouette marchant en arrière-plan.

[Critique] The Pact (Nicholas McCarthy, 2012)

La traditionnelle séance de ouïja qui pour une fois débouche sur une scène aussi inattendue que flippante

Les interprétations sont au niveau et on est même presque content de retrouver Casper Van Dien (Starship Troopers) – ici en détective légèrement bourru – plutôt bon dans un film autre qu’une production télé pour retraité insomniaque. Bon point aussi pour la médium qui change un peu de la traditionnelle vieille dame à chat un peu bizarre qui semble de mise depuis Poltergeist.

Malgré quelques trous dans le scénario autour des esprits frappeurs – la logique de leurs interventions et d’autres petits points pourront gêner certains perfectionnistes – The Pact reste un bon petit film de genre à découvrir on l’espère bientôt chez nous.

Critique par Alex B

//

Aucun commentaire

  1. souhaiter moi bonne chance je vais voir le film en esperant qui fait pas trop trop peur

  2. Bonjour, j’aimerais savoir quelle sera la date de sortie du film ?

  3. le film sort en bluray, dvd et VOD le 15/10/2013.

  4. The pact est un film qui se laisse voir jusqu’au bout ne serait ce que pour voir ce qui se passe dans cette étrange demeure. Le réalisateur melange deux genres de films. Le film de fantome meurtrit par un serial killer. Le film est très lent mais se laisse voir grace a l’actrice principale très sexy et fragile. Note : 2,5/5

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Add to Collection

x

You must be logged in to collect content