Tusk

Tusk (2014)

1 h 42 min | Comédie, Drame, Horreur | 19 septembre 2014
Note
6/10
Notez ce film :
Nul !Très mauvaisMauvaisPas terribleMoyenPas malBonTrès bienExcellentChef d'Oeuvre (7 votes, moyenne 7,29 sur 10)
Loading...
Un célèbre podcaster rend visite à un vieil homme totalement fasciné par les morses. La rencontre va très vite dégénérer...

Kevin Smith est un réalisateur américain intéressant pour de multiples raisons et malheureusement assez méprisé. Il a fait ses armes avec des comédies telles que Clerks ou encore Dogma qui avaient déjà une certaine originalité de par leur humour décalé. Mais depuis 2011, Kevin Smith s’est trouvé une nouvelle passion : l’horreur.

En effet, cette année là, il sort Red State, un film abordant le thème du fanatisme religieux et ayant comme gourou Michael Parks. Mis à part quelques touches d’humour noir, nous étions face à un film froid et assez effrayant tant Michael Parks y excellait. On attendait donc forcément le dernier opus de Kevin Smith, Tusk, présenté en clôture du PIFFF, toujours avec Michael Parks en tête d’affiche accompagné de Justin Long dans une histoire plutôt étrange. Alors que Wallace Bryton (Justin Long) se rend au Canada afin de faire l’interview d’un jeune homme pour son podcast internet, un contre-temps l’empêche de le voir, ce qui l’amène à rencontrer Howard Howe (Michael Parks) un tétraplégique passionné par les morses. On ne dira rien de plus pour ne pas gâcher les surprises éparpillées dans ce film assez atypique.

Tusk Movie
Le film est le parfait mix entre l’humour et l’horreur version Kevin Smith. Car Tusk possède une atmosphère vraiment dérangeante mais toujours avec un humour grinçant. On se surprend même à rire de dégoût, comme pour se rassurer car oui, il y a des passages vraiment ignobles accentués par les jeux de mise en scène du réalisateur comme par exemple des zooms très rapides qui perturbent incontestablement. L’humour au sens plus traditionnel est également exploité grâce à un personnage totalement délirant interprété par une guest-star (dont on ne dira pas le nom pour vous laisser la surprise), M.Guy La Pointe, inspecteur québécois. C’est à mourir de rire.

395366.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Pour rester sur les personnages, parlons du duo principal sur lequel le film est centré : Wallace Bryton et Howard Howe. La majorité du métrage se contente de longues scènes dialoguées où Howard raconte son histoire et surtout, pourquoi les morses le fascinent autant. La tension est toujours présente bien que les scènes soient parfois longues. On touche d’ailleurs ici au principal défaut du film : il s’étire beaucoup trop en longueur.
En effet, à la base, cette histoire était un sketch imaginé par Kevin Smith et on voit très bien qu’il l’a étiré pour obtenir un long-métrage, sans y ajouter de réelle substance. Un court-métrage aurait été bien plus malin pour traiter cette histoire pourtant assez loufoque et vraiment écœurante. Heureusement, Justin Long et Michael Parks sont impeccables dans leurs rôles respectifs et les dialogues donnent un certain rythme à l’ensemble.

tusk-toronto-film-festival

Le final du film est l’apogée du malaise mis en place durant tout le métrage. On ne sait pas si on doit en rire ou si l’on doit être dégoûté voire choqué par le destin de Wallace. On se retrouve constamment dans un entre deux qui est certes un atout du film, mais également une de ses faiblesses. Beaucoup de personnes ne comprendront pas le délire de Kevin Smith et d’autres ne l’accepteront pas car c’est une oeuvre qu’on endure, qu’on subit, bref, ce que doit nous faire ressentir un film d’horreur digne de ce nom. Mais avec l’humour en plus, le malaise est total ! Tusk est le genre de film qu’on aime ou qu’on déteste. En tous les cas, on attend la prochaine fantaisie de Kevin Smith avec appréhension mais aussi avec impatience !

Critique par Benjamin G

2 plusieurs commentaires

  1. on reste totalement médusé devant l’absurdité du scénario et le plus fort c’est que kevin smith à un talent fou pour nous plonger dans cette histoire. remarquable, note : 4,5/5

  2. Je suis bouche bée. Mais d’où sort ce film!? C’est brillamment absurde et glauque! Et bon sang que j’ai ris de voir la sq (sureté du Québec = police) se faire ridiculiser ainsi, et par cet acteur en plus!! Étant moi-même québécoise, les stéréotypes présentés m’ont énormément fait rire. Bref, ce film est merveilleux…!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Add to Collection

x

You must be logged in to collect content