Vendredi 13, chapitre 2 : Le Tueur du vendredi

Vendredi 13, chapitre 2 : Le Tueur du vendredi (1981)

  • Titre original: Friday the 13th Part 2
  • 1 h 37 min | Horreur, Thriller | 1 mai 1981
    Note
    6/10
    Notez ce film :
    Nul !Très mauvaisMauvaisPas terribleMoyenPas malBonTrès bienExcellentChef d'Oeuvre (3 votes, moyenne 8,00 sur 10)
    Loading...
    Alors qu'on le croyait mort noyé au fond de Crystal Lake, Jason Vorhees revient se venger du sort réservé à sa mère. Après avoir assassiné Alice, seule survivante du premier opus, il massacre les innocents campeurs présents, puis doit faire face à Ginny, dotée de pouvoirs psychiques, et son ami Paul.

    tueurduvendredi

    • Année de production : 1981
    • Réalisateur : Steve Miner
    • Meilleures scènes : La scène d’ouverture, Les scènes de meurtres
    • Scénariste : Ron Kurz
    • Musique : Harry Gregson Williams
    • Casting : Amy Steel, John Furey, Adrienne King, Kirsten Baker, Warrington Gillette

    L’histoire : De retour au Camp Crystal Lake cinq ans aprés le massacre. Une bande de jeunes va comprendre que Jason rôde toujours dans le coin et qu’il est plus revanchard que jamais.

    Pour ce second épisode, Sean Sean Cunningham a laissé la place à Steve Miner. Bon, ça ne fait pas une énorme différence en fin de compte. Le film débute avec un petit résumé de la fin du film précédent par des effets de flashbacks de l’héroïne qui a échappé à la terrible Pamela Vorhees, venue vanger son fils Jacky ( eh oui ). On y découvre  que Jacky s’appelait en réalité Jason, qu’il n’est pas mort noyé comme tout le monde le croit, que son corps n’a jamais été retrouvé, il serait donc encore vivant et aurait la volonté féroce de vanger maman.

    Jason ( son nouveau nom ) vient donc terminer le travail de maman en exécutant la blonde avec un tournevis ( ou un pic à glace ). La nouvelle bande de moniteurs va donc servir de chair à saucisse au tueur de Crystal Lake. Toujours aussi débiles, mais c’est ça qui est bon ! Blagues potaches, autorité toute relative, insouciance, alcool et drogue, tout est réuni pour attirer notre débile préféré. Il utilise ici sa machette chérie mais aussi un couteau de cuisine, une fourche ou alors une lance pour une mise à mort digne d’un barbecue des plus réussis ! Le meilleur : le look de Jason. Sac à patates Power !! On el pardonne, le pauvre, il ne sait pas ce qui est à la mode.

    Dans sa structure, le film est très proche du premier épisode, et va même jusqu’a reprendre plan pour plan de certaines scènes. Les meurtres se succèdent à une bonne cadence, tous les personnages s’en prennent plein la tronche. En digne successeur de sa maman, Jason affiche son côté sans concession et politiquement incorrect, en n’hésitant pas,  à mettre à mort un personnage handicapé en fauteuil roulant. Les dernières minutes sont plus drôles qu’effrayantes : la miss qui se prend pour Maman et qui prend Jason par les sentiments. Et le fameux twist final où on voit le joli minois du tueur ! Quel beau gosse !

    Ce deuxième chapitre rempli donc bien son rôle : celui de donner une suite au film, en changeant de tueur et en ouvrant la porte à des suites potentielles. En bon slasher qui se respecte, le rythme des meurtres est soutenu et le tueur est suffisamment charismatique.

    Aucun commentaire

    1. Le 2 est tout aussi bien que le 1 ! Superbe film, à voir et à revoir !

    Laisser une réponse

    Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

    *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Add to Collection

    x

    You must be logged in to collect content